Le syndicat représentant les intérêts des employés de la Compagnie Industrielle de Pailles Ltée (CIP), le Syndicat des Travailleurs des Établissements Privés (STEP) et la direction de la société sont parvenus à un accord au terme d’une rencontre samedi portant sur les conditions de travail des employés dans le sillage de son rachat par le groupe Castel. Cet accord a été entériné hier.
Le groupe Castel, propriétaire de Stag Beverages, a fait acquisition de la Compagnie Industrielle de Pailles, spécialisée dans la production de boissons gazeuses et d’eau à travers une licence avec Orangina et les marques Eski, Loéla et One & Co. Les lignes d’embouteillage de l’unité de CIP située à Pailles devront être démontées pour être réinstallées à l’unité de production de Stag Beverages à Nouvelle-France.
Une deuxième rencontre prévue entre le syndicat et la direction samedi dernier a mené vers la signature d’un accord entre les deux parties concernant les conditions de travail des employés. Ceux qui acceptent le redéploiement à Nouvelle-France conserveront ainsi les mêmes conditions d’emploi, leur continuity of service ainsi que les avantages de la compagnie, statuts et grades. Il a été convenu que des facilités de transport seront mises à la disposition des employés vers et du lieu de travail avec différents pick-up points et heures de ramassage pendant une période de quatre mois. Un temps d’adaptation de trois mois leur sera proposé à partir de la date de redéploiement.
Pour les employés n’acceptant pas le redéploiement et ayant au moins douze mois d’emploi continu, une severance allowance équivalant à 2,5 mois de salaire par année de service leur sera payée, ainsi qu’un mois de salaire de base en tant qu’indemnité in lieu of notice et qu’un mois de salaire de base en tant que end of year gratuity bonus. Ils obtiendront aussi le remboursement des annual leaves non utilisés en 2012 jusqu’à la fin de leur emploi au sein de CIP. Les employés qui n’acceptent pas le redéploiement vers Nouvelle-France et qui ont moins de douze mois d’emploi continu toucheront pour leur part une severance allowance équivalant à 2,5 mois de salaire calculée au prorata, un mois de salaire de base en tant qu’indemnité in lieu of notice et le end of year gratuity bonus au prorata.
Le paiement de toutes les indemnités s’effectuera le jour de la cessation de la production à l’unité de CIP à Pailles. En ce qui concerne les employés impliqués dans les travaux de maintenance et techniques, les indemnités seront payées au moment de la cessation de toutes les activités à l’unité de Pailles. L’accord mentionne aussi que « for all employees, either who accept redeployment, who do not accept redeployment or who are not adapting following redeployment, having not less than 12 months of continous employement », sera effectué « a payment of Rs 4 000 as a compensation for Uniform/PPE due in 2011. »
Quant aux employés qui seront déployés à Nouvelle-France et qui n’y s’adapteraient pas, les paiements des indemnités se feront d’après la durée de leur emploi continu, c’est-à-dire : 1) pour les employés ayant au moins douze mois d’emploi continu : une severance allowance équivalant à 2,5 mois de salaire par année de service, un mois de salaire de base en tant qu’indemnité in lieu of notice, un mois de salaire de base en tant que end of year gratuity bonus et le remboursement des annual leaves pas encore pris durant l’année 2012 jusqu’à la fin de leur emploi au sein de CIP ; 2) pour les employés ayant moins de douze mois d’emploi continu, une severance allowance équivalant à 2,5 mois de salaire, calculée au prorata, un mois de salaire de base en tant qu’indemnité in lieu of notice et le end of year gratuity bonus au prorata.