Yannick Lincoln a remporté dimanche le Circuit du Champ de Mars, qui donne le coup d’envoi de la saison cycliste sur route. Il a dominé au sprint Jordan Lebon et Fidzerald Rabaye, alors que ce dernier a tenté de résister dans les derniers mètres de la course, marquée par une échappée qui s’est formée à la mi-course et qui n’a jamais été rejointe.
Yannick Lincoln, qui est passé du VCJCC-Bank One au Moka Sports Club cette année, a mis 1h01’43 pour parcourir les 45 km de la course d’ouverture. Pourtant, ce n’était pas le vainqueur que tout le monde désignait, tant l’échappée du jour comportait des sprinters plus aguerris.
Mais Lincoln avait un secret : il s’était entraîné. « En fait, j’ai pratiqué mes départs à VTT. C’est une de mes grosses lacunes et je n’ai fait que pratiquer cet aspect », rigolait le vainqueur d’hier. Mais il prévient : « Je n’étais pas aussi mauvais que ça. J’ai fait plusieurs fois second aux sprints. »
Au vu de la course, on savait que la victoire se jouerait au sprint, mais bien malin celui qui en prédirait les acteurs. Alors, quand un groupe de sept coureurs s’en va après 10 tours, on note d’emblée la présence de deux coureurs du FFSC-KFC, Steward Pharmasse et Christopher Lagane, deux éléments du PSC-Winners, Jordan Lebon et Yoan Pirogue, et trois éléments isolés de l’UCRH-Engen, Michael Khedoo, du VCJCC-Bank One, Fidzerald Rabaye et du Moka SC, Yannick Lincoln.
Cette échappée prend de l’avance sur le peloton, qui accusera un peu plus d’une minute après les 16 tours du circuit. Il était évident que les choses se joueraient entre les échappées, même si Cédric Passée tentait de se greffer aux fuyards. Mais entre-temps, Michael Khedoo lâchait le groupe.
Il y a bien eu quelques tentatives au sein même de l’échappée, mais elles n’ont rien donné. « Pour la circonstance, je me suis allié à Fidzerald Rabaye. On s’est retrouvé seuls sans d’autres coéquipiers ».
Puis, à trois tours de la fin, un regroupement général s’opère. Les coureurs se lancent dans un round d’observation, avec le sprint en ligne de mire. Mais voilà que Rabaye, dans le dernier tour, s’en va. Il a profité, dit-on, d’une mauvaise gestion de la circulation et d’un moment d’inattention de ses adversaires pour prendre la tangente. Le jeune coureur — à surveiller cette saison — réussit l’exploit de creuser une avance significative sur le reste de l’échappée, devenu poursuivant.
Chaque coup de pédale le rapproche un peu plus de la ligne d’arrivée, sous les hourras de tout le public massé le long des routes. Mais il commettra une erreur : il se retourne à un peu plus de 200 m de la ligne d’arrivée. Fatalement, il tente de résister longtemps au groupe emmené par Joradan Lebon et Yannick Lincoln. Il est repris sur la ligne. Quant à Lincoln et Lebon, une demi-roue les sépare. Lebon jubilait déjà, mais les quelques images vidéos et les photos ont démontré que Lincoln avait une petite avance.
« Je pense que les entraînements payent maintenant. Dire que je me suis préparé pour les championnats d’Afrique de VTT en mai », souriait encore Yannick Lincoln. Il tient par ailleurs à remercier le sponsor du Moka SC, ENL, pour son soutien. « C’est un club multisports et je les remercie de l’investissement qu’ils consentent ».