Le suspense n’a pas duré bien longtemps hier dans la finale de la seconde étape du circuit ITF U18 au centre national de tennis à Petit Camp. L’Italien Samuele Ramazzotti (2) a fini par se distinguer en surclassant 6-1, 6-3 le Zimbabwéen Tadiwa Chinamo pour inscrire son nom au palmarès du circuit mauricien. Dans la finale du simple dames, la Sud-Africaine Rouxanne Janse Van Rensburg (8), finaliste de la manche précédente, a retrouvé le sourire avec sa première levée réussie sur le circuit mondial en juniors aux dépens de sa compatriote Nicole Petchey (7), 6-4, 6-2. Elle s’adjuge également le titre du double dames aux côtés de Katie Poluta.    
La seconde étape du circuit s’est achevée et il est un fait qu’elle a été fertile en rebondissements après l’élimination des vainqueurs de la première manche, à savoir les Sud-Africains Okkie Kellerman (3) et Katie Poluta (1) en demi-finales. Mais le moins que l’on puisse dire est que, cette fois, Samuele Ramazzotti, 15 ans, a bien tenu son rang de n°2 du tableau. Plus convaincant que lors de sa demi-finale perdue contre Kellerman la semaine dernière, il n’a laissé aucun chance à son adversaire.
Et bien qu’avouant qu’il n’était pas vraiment sûr de pouvoir s’imposer, l’Italien affiche surtout plus de satisfaction d’avoir pu élever son niveau de jeu. « En fait, j’avais trois buts en tête. D’abord me montrer plus agressif, ensuite préserver mes services et enfin remporter les points décisifs qui se présenteraient. Et je crois que j’ai réussi à faire tout ça », confie-t-il en présence de son coach de toujours, Luca Latini.     
Comment donc explique-t-il justement sa défaite subie en demi-finales du tournoi précédent ? « J’étais cette fois moins tendu et plus consistant. Il fallait rester positif et éviter de faire le moins d’erreurs possibles », explique-t-il en italien à son coach, qui se prêta volontiers au rôle de traducteur pour répondre à nos questions.
Pour Ramazzotti, il ne s’agissant pas davantage d’une revanche personnelle contre Kellerman en demi-finales, mais qu’il lui fallait lui-même se ressaisir pour aborder dans les meilleures dispositions la finale qui allait suivre. « Le résultat importait peu, il fallait que je reprenne le dessus sur moi-même peu importe l’adversaire. Car on ne sait jamais sur qui on va tomber. Il arrive qu’on rencontre un adversaire très valable, tel que Chinamo, qui est moins bien classé, ou l’inverse. Franchement, j’ai plus de raisons d’être content de cela que pour autre chose. Gagner la finale 6-1, 6-3 n’a pas été si facile, surtout à 9h du matin, qui n’est pas dans mes habitudes, et contre un vent gênant. »    
Il faut aussi dire que Samuele Ramazzotti avait été jusqu’à l’an dernier le n°1 d’Europe en U15. Il compte à son palmarès un titre au Tournoi des Petis As à Tarse en France et depuis septembre 2013, quand il débuta sur le circuit ITF Jr, un titre à Brunei et deux autres en double hommes en Tunisie et Malaisie. Il voyage avec son coach depuis qu’il a 10 ans, vit dans une petite ville au centre de l’Italie et évolue au Jesi Club. Il espère revenir l’année prochaine.
De son côté, Rouxanne Janse Van Rensburg affirme qu’elle était cette fois plus que jamais déterminée à vaincre dans ce qui fut sa deuxième finale en deux semaines. C’est aussi le premier titre qu’elle remporte sur le circuit ITF trois ans après ses débuts. L’an dernier, elle n’avait pas joué, s’étant blessée au genou. Visiblement très ravie, elle avoue que « peu importe d’adversaire, il fallait que je gagne cette fois. Je savais que ça serait serré contre Petchey, car on ne s’était pas encore affrontées avant cette fois. La semaine dernière en finale contre Poluta, je n’y croyais pas vraiment. Mais pas cette fois, car j’étais confiante de pouvoir les battre toutes. Et pour moi, c’est la meilleure façon de boucler ma tournée à Maurice. »
Van Rensburg a mené 3-0, puis 3-2, 5-2, 5-4 et 6-4 dans le premier set avant de se détacher 4-2 et d’enlever le second set et le match 6-2. Quant à Nicole Petchey, elle peut quand même être fière d’avoir atteint cette fois la finale, après une demi-finale perdue contre Katie Poluta la semaine dernière.
Rouxanne Janse Van Rensburg, qui aura 17 ans en octobre, compte s’aligner à deux autres tournois en Afrique du Sud une fois qu’elle rentrera avant de mettre un terme à sa saison. Elle espère aussi que le tennis l’aidera à décrocher une bourse dans une université aux États-Unis, où elle compte poursuivre ses études.
 
Les résultats des finales
Simple hommes

Samuele Ramazzotti (Ita 345e) 2 b. Chinamo Tadiwa (Zimb 945e) w. c 6-1, 6-3