La mort suspecte, mercredi, de Lewis Juliette (67 ans)  et l’intoxication alimentaire subie par les cinq membres de la famille Alcinda ont jeté le désarroi à cité La Cure. Les premières indications des différentes enquêtes en cours laissent présager que les deux familles ont été intoxiqués après avoir consommées du saumon en conserve, des petit pois en boîte, mais aussi du poulet. Reste à savoir lequel de ces aliments précités est responsable de tout. La nouvelle de ces cas d’intoxication alimentaire s’est répandue telle une trainée de poudre dans la localité, tant et si bien que nombre d’habitants se mettent à bouder les commerces du coin pour le moment.
Les voisins de Lewis Juliette et des Arlanda n’hésitent pas à parler de psychose depuis que ces cas sont survenus. Mercredi, Lewis Juliette est décédé d’un oedème pulmonaire après avoir mangé du saumon en boîte. Cependant, depuis son décès, il ressort qu’une intoxication au monoxyde de carbone n’est pas non plus à écarter. A hier, les deux éventualités étaient considérées par les autorités concernées.
Bien que les habitants de la localité ont obtenu très peu de renseignements quant à ce cas et l’empoisonnement des cinq membres de la famille Alcinda — qui sont toujours hospitalisés —, la crainte règne chez les familles avoisinantes. « Ma fille ne mange plus, ne dort plus. Elle a vraiment très peur. Elle ne veut plus rester seule une minute », confie A.K, mère de famille, voisine de Lewis  Juliette. « Nous avons vraiment très peur. Nous n’osons plus s’approvisionner dans les boutiques aux alentours, préférant nous tourner vers des supermarchés », renchérissent d’autres. D’autres disent ne plus savoir quoi consommer. « Imaginez-vous, un de nos voisins en est mort. J’ai une peur permanente, m’interrogeant à chaque fois que j’ouvre une boîte », déclarent-ils.
Depuis l’émergence de ces cas précités, les officiers de la Santé ont effectué plusieurs perquisitions dans les boutiques du quartier. Parmi celles visitées, le commerce de Jenni Rioux, où Cindy Alcide aurait acheté des petit pois en boîte pour confectionner un curry de poulet. « Les officiers m’ont demandé de remettre toutes les boîtes de petit pois. Après vérification, ils ont constaté que tout était dans les normes. Ils ont toutefois emporté deux boîtes pour des analyses après avoir scellé les autres boîtes. J’aurai le droit de revendre les boîtes une fois qu’ils se sont assurés que tout était dans les normes », a-t-elle déclaré à Week-End.
Durant leurs perquisitions, les officiers de la Santé ont saisi dix boîtes de saumon de la marque « Africa Queen », qui ont été expédiées au Government Analyst Division (GAD) pour des tests approfondis. Ces examens microbiologiques permettront de dire avec précision ce qui s’est réellement passé et si les saumons en boîte ont causé la mort de Lewis Juliette ou non. Par ailleurs, sa concubine et leur deux enfants sont toujours hospitalisés.
En ce qu’il s’agit du curry de poulet consommé par les membres de la famille Alcide, tout en gardant les yeux rivés sur les petits pois en boîte, les inspecteurs sanitaires ont également tenté de retracer le parcours du poulet acheté par les Alcide. Et se son heurtés à de gros problèmes, dans la mesure que ce poulet aurait été « revendu » à une boutique du coin. Affaire à suivre…