Le petit Layton Goinsamy, âgé de 15 mois et habitant rue Robert Scott, Cité La Cure, est mort hier après-midi à son domicile, asphyxié après avoir avalé un bonbon en gelée. Selon sa mère, Philomène, vers 16h, son fils jouait dans sa chambre avec ses petits voisins. venus lui rendre visite. « Étant souffrante, j’étais restée au lit. Tout d’un coup, j’ai entendu un cri étouffé, comme avec une gêne respiratoire dans la gorge. Lorsque je suis allée voir ce qui se passait, j’ai vu mon fils au sol avec un bonbon dans la bouche. Il suffoquait et n’arrivait plus à respirer. J’ai appelé mon mari pour sauver notre enfant. Il a tout essayé mais il était déjà trop tard. Layton avait déjà rendu l’âme », explique la mère de l’enfant.
Le petit garçon a ensuite été transporté à l’hôpital Jeetoo, où il a été transféré à la morgue de l’hôpital Candos en vue d’une autopsie, laquelle a révélé que le bébé est mort d’une « shocking asphyxia due to foreign body in the upper passage ». Laval, le père de la jeune victime, qui a pris son enfant dans ses bras après le drame, est inconsolable : « Mo pa ti pense mo pou perdi mo zenfan dan sa condision-la. » Les parents du petit Layton ont été interrogés le même jour par la CID, sous la supervision du surintendant Shaym Bansoodeb, pour faire la lumière sur les circonstances du drame.