Le Centre de la Musique et des Arts a été lancé vendredi dernier à Cité Mangalkhan, Curepipe, en présence de 150 jeunes membres de Vent d’un Rêve. Le centre a été créé avec le soutien de la MCB Forward Foundation et à la Fondation Solidarité du Groupe Food & Allied.
Vent d’un Rêve, lancé en janvier 2011, est la première expérience musicale communautaire. L’association a été formée à l’initiative de quelques adultes inspirés qui avait décidé de faire de la musique avec les enfants de la localité, avec le rêve d’avoir un orchestre un jour. C’est ainsi que des jeunes formés par Leslie Merven au sein de la chorale de la région de Mangalkhan et ayant terminé leur scolarité secondaire ont pris l’initiative de consulter les familles pour voir si leurs enfants seraient intéressés par des cours de musique. Le résultat a été positif puisque 60 enfants se sont inscrits en janvier 2011.
Les anciennes Loges de Mangalkhan ont alors été utilisées pour les premières classes de musique de Vent d’un Rêve. Le projet a démarré grâce au financement de la Fondation Spectacles et Culture de Paul Olsen. L’Association Vent d’un Rêve voit le jour grâce à Leslie Merven, Jocelyne Ramaswamy, Patricia Duyem, Michèle Jeannot et Clothilde Ramen. Des mamans bénévoles encadrent les enfants. Le nombre d’enfants est passé de 60 en 2012 à 150 en 2015.
De nouveaux professeurs ont été recrutés, l’éventail d’instruments proposés s’est élargi. Le centre est géré par un comité de gestion composé de professionnels de la musique, de la finance, des parents et des jeunes de la localité.
Le Centre de la Musique et des Arts opère dans un cadre sain, sécurisé et approprié à l’apprentissage de l’art et de la musique. La nouvelle structure comprend six salles de musique, deux salles de chant, une salle d’Art & Craft, deux salles pour l’alphabétisation et une grande terrasse à l’étage pour l’orchestre et autres activités.
Les 150 enfants de Vent d’un Rêve ont entre 3 et 18 ans et vivent tous à Cité Mangalkhan. Vent d’un Rêve emploie neuf professeurs, de jeunes musiciens motivés à transmettre leur savoir et dont quatre vivent toujours à Mangalkhan. Les cours suivants sont actuellement dispensés aux enfants : violon : 39 enfants entre 4 et 12 ans ; flûte à bec : 60 enfants entre 8 et 18 ans ; trompette : 7 enfants entre 13 et 18 ans ; chant : 150 enfants entre 4 et 18 ans.