La Plateforme Communautaire de Cité Ste-Catherine a lancé son programme de développement communautaire intégré hier. Le projet s’intitule “Zenerasion Nou Kapav” et vise à mieux encadrer les 252 familles de cette localité, qui bénéficie de l’aide de plusieurs partenaires du secteur privé, dont la Fondation d’Eclosia, ENL et Rogers. Cette approche commune de ces trois groupes vise à renforcer le développement des habitants de la cité tout en leur permettant d’être autonomes.
Poser de nouvelles bases et permettre à la communauté de Cité Ste-Catherine de devenir autonome et maître de son propre développement. Tels constituent les objectifs de “Zenerasion Nou Kapav”. Ce projet, explique Marietta Agathe, project manager, a vu le jour en 2016 à l’initiative des Fondations des Groupes Eclosia, ENL et Rogers. Mais ce n’est qu’en mai de cette année qu’un plan stratégique de trois ans a été élaboré pour mettre en lumière la vision, la mission et les objectifs de ce programme, ainsi que les axes d’intervention prioritaire. Marietta Agathe indique qu’une des priorités est de construire la « résilience de la communauté de Cité Ste-Catherine afin que les habitants puissent développer une plus grande capacité à faire face à leurs problèmes et à les résoudre ».
“Zenerasion Nou Kapav” est représentatif des habitants de Ste-Catherine, qui croient fermement dans leur capacité à travailler ensemble pour le progrès de leur communauté. Le but est de leur permettre de devenir « des moteurs du développement durable de leur quartier ». Une trentaine de membres, tous issus de la localité Cité Ste-Catherine, ont adhéré à cette mission et s’exercent depuis plusieurs mois à concrétiser leur vision. Si de nombreux projets ont vu le jour ces derniers mois, les programmes continuent à être peaufinés, toujours de manière cordonnée, en vue d’obtenir des résultats plus cohérents et durables. Il requiert également de répondre aux besoins de 60 familles vivant en dessous du seuil de pauvreté.
Au lancement du programme “Zenerasion Nou Kapav”, Alain Wong, ministre de l’Intégration sociale et de l’Autonomisation économique, a estimé que la Plateforme Communautaire de Cité Ste-Catherine et ses partenaires « ont vu juste » dans leur combat. « Vos axes d’intervention cadrent parfaitement avec ma vision personnelle pour le combat contre la pauvreté, l’exclusion et aussi les piliers déjà identifiés par le gouvernement et la National Corporate Social Responsibility Foundation », a-t-il déclaré. 
Alain Wong est revenu sur l’éducation budgétaire, un « aspect essentiel » pour aider de nombreuses familles à sortir de la spirale de la pauvreté. « Je salue la volonté de la Plateforme Communautaire de Cité Ste-Catherine et ses partenaires d’oeuvrer pour bâtir la résilience de la communauté de la Cité Ste-Catherine afin que les habitants puissent développer une plus grande capacité à faire face et à résoudre leurs problèmes. Ce faisant, je n’ai aucun doute que les habitants de Cité Ste-Catherine pourront se tenir sur leurs propres pieds et devenir les maîtres de leur destin », a-t-il ajouté.