Un incendie s’est déclaré au quartier général de United Bus Service basé sur l’artère principale de Cité Vallijee / Cassis aux petites heures ce matin. Deux autobus de la compagnie de transport ont été complètement ravagés par les flammes et quatre autres partiellement endommagés. À ce stade, l’ampleur des dégâts n’a pas encore été estimée. Une enquête policière a été ouverte en vue de déterminer la cause et les circonstances exactes du sinistre.
Les premières indications disponibles ce matin dans les milieux autorisés indiquent qu’à 3 h 05 du matin l’Information Room de la police a donné l’alerte à la caserne des pompiers de Port-Louis sur un début d’incendie au quartier général de la United Bus Service (UBS) à Cité Vallijee / Cassis.
Une unité composée de 11 éléments, dont des fire fighters et des senior officers, a quitté les casernes précisément à 3 h 06 pour rejoindre le site à 3 h 08. Un exercice délicat se présentait aux soldats du feu avec deux bus de UBS en proie aux flammes. Il aura fallu pratiquement une heure pour que les pompiers de Port-Louis parviennent à circonscrire le feu, l’unité d’intervention quittant les locaux de la compagnie de transport à 4 h 15.
Le constat après l’intervention est des plus inquiétants. Les deux autobus où l’incendie a éclaté ont été complètement détruites. Les pare-brise et vitres des véhicules immatriculés 6629 OC 10 et 3980 SP 06 ont volé en éclats et les parties supérieures ont été complètement calcinées. Deux autres autobus de UBS se trouvant à côté ont été partiellement brûlés alors que deux autres de la compagnie ont souffert de la chaleur de l’incendie.
Des dégâts sont à constater également au niveau de l’infrastructure de UBS à Cité Vallijee / Cassis, avec des carreaux de vitre de la Conference Room brisés, compte tenu de l’intense chaleur aux petites heures du matin. Cet incendie est survenu pratiquement une heure avant le clock in de principalement les receveurs et chauffeurs pour le shift du jour.
Après l’intervention des pompiers, plusieurs unités de la police, dont les limiers de la Criminal Investigation Division, les éléments du Scene of Crime Office, le Forensic Science Laboratory (FSL) et la Dog Unit ont été mandés sur les lieux. Après un premier constat des lieux, les cinq gardiens de sécurité de la compagnie de transport se sont rendus aux Line Barracks (Casernes centrales) pour faire leur déposition. À ce stade, la police attend le rapport des examens sur les prélèvements effectués sur les lieux, qui ont été cordoned off, pour la suite de son enquête.
À la mi-journée, un préposé de la direction de UBS a clairement indiqué qu’il attend pour sa part les premières indications de l’enquête policière pour décider de la marche à suivre. « La police a lancé une enquête. Nous ne pouvons commenter davantage sur ce dossier… Les autobus de la compagnie sont assurés mais les conséquences auraient pu être bien plus graves », indique-t-on du côté de UBS.