• Elle sera à nouveau opérationnelle dans deux mois

La petite gare à Cité Vallijee est fermée et interdite d’accès depuis le lundi 24 février et ce, pour cause de rénovation. Ces travaux de rénovation font suite à une demande de la compagnie United Bus Service (UBS) car le tarmac de la gare était « trop endommagé », causant des difficultés aux autobus circulant sur cette gare.

Entre-temps, les passagers sont obligés de prendre le bus soit au Traffic Center à Plaine Lauzun ou sur l’arrêt d’autobus de Plaine-Lauzun se trouvant sur l’autoroute en direction de la capitale. La rénovation, apprend-on, durera deux mois.

« Effectivement, la petite gare à Cité Vallijee n’est pas opérationnelle depuis la semaine dernière. Les infrastructures sur cette gare, en particulier le tarmac, sont dans un piteux état. Au niveau de l’UBS, nous avons fait plusieurs demandes pour que la gare soit rénovée car il devient de plus en plus difficile pour nos autobus d’entrer à ou de sortir de la gare. Nous craignons même des accidents. Finalement, notre demande a été prise en considération et depuis la semaine dernière, les travaux de rénovation ont commencé », a expliqué un Traffic manager de la compagnie UBS.

Les travaux devront durer deux mois. Pendant ce temps, les passagers doivent marcher jusqu’au Traffic Center de Plaine-Lauzun ou jusqu’à l’arrêt d’autobus de Plaine-Lauzun donnant sur l’autoroute pour prendre le bus.

« Au début, ce changement a provoqué un véritable cafouillage dans l’endroit. Les autorités concernées n’ont même pas jugé important de placer des panneaux pour informer le public. La compagnie UBS a déployé des officiers aux endroits concernés pour sensibiliser les passagers. Désormais, la situation est sous contrôle. Le seul souci auquel nous devons faire face, c’est l’abribus inapproprié sur l’arrêt de Plaine-Lauzun. Il n’est pas assez grand pour protéger les passagers quand il pleut », a souligné le Traffic Manager.

Selon ce dernier, cet inconvénient ne durera que deux mois, le temps que les travaux de rénovation seront achevés. « En attendant, nous faisons de notre mieux pour faciliter le quotidien de nos passagers. Nous lançons un appel à la patience et la compréhension du public en général », a-t-il conclu.