Dans le but d’établir un pont entre le Citizen Advice Bureau (CAB) et les citoyens en général, le Bureau du Premier ministre vient de publier un annuaire qui constitue un guide à l’intention de tous ceux entreprenant des démarches auprès des services gouvernementaux.
Dans la préface du document, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, souligne avoir constaté depuis son retour au pouvoir que les bureaux du CAB ne fonctionnaient pas comme il l’aurait souhaité et s’est toujours interrogé sur les raisons de ce problème.
« J’avais noté avec inquiétude que malgré le fait que nous disposions de 35 bureaux à travers le pays, le public n’était pas satisfait des services obtenus et la tendance de recourir aux radios privées pour résoudre ses problèmes s’est popularisée. La plupart des responsables des bureaux du CAB n’étaient pas formés convenablement », a-t-il observé.
Le chef du gouvernement a expliqué avoir évoqué la question avec le secrétaire permanent de la NDU, Asha Burrenchobay, qui a pris l’initiative de préparer un tool kit à l’intention des responsables de bureaux du CAB. Le document de près de 300 pages explique en détail les démarches à entreprendre auprès de tous les ministères et les services concernés pour, par exemple, l’obtention d’un document d’un bureau d’état civil, tel un certificat de naissance, de mariage et de décès. Le document décrit également les démarches à effectuer auprès des organismes du ministère du Travail par ceux à la recherche d’un emploi. Il s’adresse aussi aux pensionnaires, aux entrepreneurs, aux pêcheurs, à ceux qui sont non seulement à la recherche d’un logement, mais également à ceux qui veulent développer des projets immobiliers. Les automobilistes y trouveront les détails concernant l’achat, l’enregistrement et la vente de véhicules. Tout un chapitre a aussi été écrit sur Rodrigues.
Les bureaux du CAB ont été créés suivant le modèle britannique en 1989 avec pour moto Amenn developman divan ou laport ». De nos jours, le pays compte 35 bureaux à travers l’île. Le but du CAB est d’assister le public sur les facilités offertes par le gouvernement et le secteur public, d’agir comme un agent facilitateur entre le gouvernement et la population, de mettre des facilités à l’intention des PPS afin qu’ils puissent exercer dans les meilleures conditions, d’organiser des campagnes sensibilisation sur des thèmes pertinents concernant la santé de la population et le bien-être de la société.