Curepipe a récompensé hier quatre de ses habitants pour leur travail accompli pour le bien-être et l’avancement de la ville. Ceux honorés hier étaient Marie Noelle Lam Ah Yan, travailleuse sociale, Shummoogum Soobrayen, entrepreneur et président de la Kovil Tamil Association, le juge Kheshore Parsad Matadeen ainsi qu’Eric Guimbeau, leader du MMSD.
La Ville Lumière a déroulé le tapis rouge hier pour cet événement, qui s’est tenu à l’hôtel de ville. Marqué par des pétarades et un accueil à la mauricienne – avec chants et danses d’une troupe de ségatiers – la cérémonie, en vue d’honorer les citoyens primés, a débuté avec une trentaine de minutes de retard. Le seul nominé à avoir été accueilli par Mario Bienvenu, maire de Curepipe, était Eric Guimbeau, leader du MMSD. La cérémonie a eu lieu en présence des familles des nominés ainsi que d’activistes du MMSD. Le juge Matadeen, actuellement en mission à l’étranger, a été représenté par sa femme Nalini Matadeen. Les citoyens honorés sont unanimes : « Ce prix démontre la reconnaissance de notre travail pour la Ville Lumière. » Shummoogum Soobrayen a rappelé la collaboration de la municipalité pour chaque projet de la Kovil Tamil Association. Marie Noelle Lam Ah Yan estime, pour sa part, que cette distinction n’est pas une récompense personnelle. « Il y a toujours eu une équipe autour moi pour le travail que j’ai abbatu dans mon quartier, à Cité Malherbes », dit-elle. Et de promettre « d’être une ambassadrice infatigable pour Curepipe ». Eric Guimbeau a, pour sa part,  décerné ce prix à tous les Curepipiens. « Après 20 ans de travail social, cela me fait honneur de voir que mon travail est reconnu. La citoyenneté d’honneur est un mot, mais la médaille qui me revient, je la dédie à tous les Curepipiens et Curepipiennes, sans exception », a-t-il déclaré. Au leader du MMSD de s’exprimer sur le travail politique : « La politique, c’est le travail  social avant tout. La politique est un travail noble. Je lance un appel à tous ceux qui s’engagent dans la politique de suivre ce chemin. »
La cérémonie s’est achevée par un cocktail et une séance photos avec des décorés. Parmi les invités se trouvait Edley Chimon, ancien candidat du PTr aux dernières législatives.