La clinique St Patrick, la 3e du City Clinic Group, a été inaugurée hier à Flic-en-Flac dans le bâtiment Blue Shell appartenant à la promotrice immobilière Lise Coindreau.
Le Dr Patrick Chui Wan Cheong, directeur et fondateur de la City Clinic de Port-Louis, a déclaré que ce transfert de technologies de pointe de la clinique port-louisienne est en ligne avec la politique de fournir des services de santé auprès du domicile de tout un chacun.
« Le projet de désenclavement de Flic-en-Flac par la construction annoncée par le gouvernement de nouvelles routes fera de ce village un centre d’affaires moderne, estime-t-il. Grâce à ces nouvelles voies de communication, la clinique St Patrick sera capable de desservir efficacement la population de la côte ouest ».
Outre les services généraux, la clinique sera dotée d’unités spécialisées « round the clock ». Un médecin résident ayant une expérience en soins d’urgence et en chirurgie sera présent 24 heures sur 24 de même qu’une ambulance de cardiologie. St Patrick sera équipée d’un CT Scan en juin prochain. L’équipe médicale de St Patrick est dirigée par le Dr Tapash Saha et l’administrateur Selven Nursimooloo. Le Dr Michael Ah Tow est le Business Development Manager du groupe.
Le vice-Premier ministre Rashid Beebeejaun a dévoilé la plaque inaugurale. Il était accompagné du ministre de la Santé, Lormus Bundhoo. Trois anciens ministre de la Santé, Satish Faugoo, Rajesh Jeetah et Maya Hanoomanjee, étaient parmi les invités. Shakeel Mohamed, ministre du Travail, Dr (Mme) M. Timol, Directrice des Services de Santé au ministère de la Santé, également responsable des soins de santé privés, le député Alan Ganoo, le gouverneur de la Banque de Maurice, Manou Beenick, et des diplomates étrangers étaient parmi les invités.
Le Dr Chui Wan Cheong a indiqué que St Patrick travaillera en étroite collaboration avec les forces vives de Flic-en-Flac pour la sensibilisation et la prévention des maladies non-transmissibles dont les cancers du sein et de l’utérus, le diabète, l’hypertension, le cholestérol, l’obésité, les effets nocifs de l’alcoolisme et du tabagisme et l’exercice physique.
Il ajoute que les personnes âgées de la région auront droit à un check-up médical gratuit annuellement et à 15% de réduction pour l’achat des médicaments et les tests médicaux. À la fin de chaque année, la clinique organisera un party dinner et un remise de cadeaux pour les personnes du 3e âge. Des dons seront également faits aux écoles primaires de Flic-en-Flac.
La clinique, indique-t-il, créera des emplois pour les jeunes et mettra en place un programme de recrutement dans le domaine du nursing à travers le Patrick Sana College of Health Sciences se trouvant dans les locaux de la City Clinic, une institution reconnue par la Mauritius Qualifications Authority (MQA) et le Nursing Council et affiliée à l’Open University.
Rashid Beebeejaun, qui a travaillé pendant 40 ans dans les services de santé publics et privés, dont la City Clinic, a insisté sur la notion de « put people first » dans le domaine de la santé, qui est la profession de foi du College of Physicians londonien. « Le corps médical a le devoir de communiquer avec le patient et sa famille dans un langage accessible, les informer afin qu’ils puissent prendre en connaissance de cause leurs décisions », insiste le vice-Premier ministre. Il a par ailleurs déclaré qu’il a constaté une disparité dans les services de santé infantile dans l’ouest par rapport à d’autres régions. L’implantation de la nouvelle clinique contribuera, dit-il, à réduire ce fossé.
Le ministre Bundhoo a déclaré pour sa part que « la régionalisation des services de santé privés est en ligne avec la politique gouvernementale de faire de Maurice un medical hub. Il indique que près de 20 000 étrangers viennent se faire soigner à Maurice chaque année. « Nul doute que la clinique St Patrick jouera pleinement son rôle dans cette région touristique », dit-il.
Le prêtre catholique Gérard de Fleuriot a prononcé la prière de bénédiction du nouvel établissement. Il a rendu hommage aux médecins formés en Irlande, à l’instar du Dr Chui Wan Cheong et ses enfants car, dit-il, ils ont un sens de l’humain. « Le serment d’Hippocrate, affirme le prêtre, s’applique aux médecins du monde entier. Quand il n’y a pas de contact humain, les gens refusent d’aller à l’hôpital. Cela doit cesser ».
À la fin de la cérémonie, l’assistance a eu un aperçu des talents de chanteur du Dr Chui Wan Cheong, qui a enregistré un CD avec Gérard Cimiotti. C’est sur l’air de Bless this house, le titre de la chanson tout à fait de circonstance interprétée par le directeur du City Clinic Group issu de cet album, qu’a pris fin la cérémonie.