Djibouti a voulu évacuer tout doute quant à son engagement pour organiser la 11e édition des Jeux de la Commission Jeunesse et Sports de l’océan Indien (CJSOI) l’année prochaine. Dans une correspondance émise jeudi dernier, Hassan Mohamed Kamil, secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports de ce pays, a tenu à rassurer les autres pays membres. Djibouti organisera donc cette manifestation pour la première fois.
L’absence des dirigeants djiboutiens au cours de la dernière réunion des experts tenue les 4 et 5 mai à Moroni aux Comores de même que lors de la réunion ministérielle organisée à Maurice en mars dernier ont laissé planer quelques doutes. Il avait même été avancé qu’un délai de deux semaines serait accordé à Djibouti afin de confirmer son engagement. En cas de réponse négative, La Réunion et les Seychelles devaient être sollicitées. Toujours est-il qu’avec cette confirmation de Djibouti, la liste des disciplines prévues pourrait être modifiée. Il était prévu lors de la réunion des experts que le football, le volley-ball, le handball, l’athlétisme et le tennis de table soient au programme. Tout sera finalisé au cours de la réunion ministérielle prévue aux Seychelles le 25 septembre.
Au cours de la réunion des experts, il a aussi été décidé qu’un concours sera lancé pour la création d’un nouvel hymne des Jeux en vue de l’édition de 2020. La programmation des activités pour cette année a également été validée, tandis que celle de 2018 a été finalisée. La première action se déroulera aux Seychelles du 24 au 28 courant et concernera un stage de formation sur la jeunesse et ses valeurs. Madagascar, Maurice et les Seychelles ont déjà confirmé leur participation pour cette activité mixte qui concernera les jeunes de moins de 30 ans. Par la suite est prévue une formation pour la protection de l’environnement et les changements climatiques sous l’égide de la CONFEJES du 15 au 20 juin. En cas de désistement de la CONFEJES pour le financement de cette action, Maurice pourra l’organiser au niveau national.
Les autres activités prévues au cours des prochains mois seront le beach-volley à La Réunion (1er-6 août), la boxe à Maurice (10-15 août), l’Assemblée des Jeunes et la culture éducative aux Seychelles (12-16 août), la mise en place d’outils d’évaluation des capacités physiques et la détection de jeunes talents aux Comores. Il est à noter que le thème pour la journée de la Jeunesse de l’océan Indien en cette année 2017 sera « Accompagner les jeunes d’aujourd’hui pour en faire des décideurs de demain », alors que Madagascar a proposé que les activités de jeunesse soient considérées au même titre que les activités sportives afin de susciter un esprit de créativité. Cette proposition sera mise en oeuvre lors de la prochaine édition des Jeux.
Il est à noter que l’année prochaine, Djibouti accueillera la réunion des experts et la réunion ministérielle, tandis que Maurice abritera une formation en handisports et la compétition d’haltérophilie.