Le nouveau ministre malgache de la Jeunesse et des Sports, Jean Anicet Andriamosarisoa, a été élu comme le prochain président de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien, (CJSOI) à l’issue de la réunion extraordinaire qui s’est tenue à l’hôtel Maritim à Balaclava.
Le Malgache succède au Mauricien, Devanand Ritoo, qui a occupé le poste depuis les Jeux des Comores en 2012. Jean Anicet Andriamosarisoa occupera ses fonctions jusqu’en 2016, année où Madagascar accueillera les prochains Jeux de la CJSOI. C’est d’ailleurs l’un des points les plus importants de cette réunion extraordinaire.
En effet, la question de l’organisation des 10e Jeux, prévus à Mayotte, selon le principe de rotation, semblait épineuse. D’ailleurs, dans son discours de circonstance lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre Ritoo avait appelé de tous ses voeux qu’une solution acceptable soit trouvée pour que l’organisation des prochains Jeux avance. Mayotte s’étant désistée, l’organisation des 10es Jeux, en 2016, a donc été confiée à la Grande île.
Par ailleurs, les Jeux de Djibouti, prévus du 5 au 12 décembre prochain, ont retenu l’attention des ministres et représentants régionaux lors de cette réunion. Les représentants de Djibouti ont fait un exposé sur l’avancée des travaux. Il semblerait que tout soit en état, puisque les Jeux de la CJSOI 2014, prévus initialement en janvier dernier et repoussés pour des raisons de sécurité, auront définitivement lieu en décembre. D’ailleurs, le conseil des Jeux se réunira le 4 décembre dans la capitale Djibouti et la réunion ministérielle, le 6 décembre.
Mais ce qui a le plus retenu l’attention est l’annonce de l’absence de La Réunion et de Mayotte aux Jeux de décembre. Devanand Ritoo a entretenu l’espoir, demandant même qu’une délégation réduite fasse le déplacement. Mais à l’heure actuelle, il semblerait que les deux pays seront bel et bien absents à Djibouti.
D’un côté comme de l’autre, on évoque l’aspect sécuritaire. « Nous avons pris la décision du désistement suite à une réunion avec les parents des athlètes. Nous avons compris qu’ils ne voulaient prendre aucun risque sur le plan sanitaire ou sécuritaire », déclare Alain Ivanic, représentant de Mayotte.
Même son de cloche du côté de La Réunion, même si on ne voulait pas évoquer la question avant les discussions. Mais les raisons sécuritaire et sanitaire sont également soulignées pour expliquer ce désistement. Si Alain Ivanic a dit sa tristesse de ne pas être présent en 2014, il a par contre rassuré pour 2016, arguant que Mayotte s’y est déjà inscrite.
Notons également que Samoo Pillay, directeur adjoint des sports par intérim de Maurice, a été élu à l’unanimité au poste de secrétaire général de la CJSOI pour les deux prochaines années. Il succède à Ram Lollchand, directeur des sports du MJS, qui a occupé ce poste pendant de longues années.