La 28ème réunion ministérielle de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien, tenue durant  la semaine écoulée, à l’hôtel Intercontinental, à Maurice, se devait surtout d’être l’occasion pour parler de l’organisation des 9es Jeux prévus du 17 au 24 janvier prochain, à Djibouti. Toutefois, un imprévu est venu se greffer à la réunion, notamment la démarche des Comores, dont les représentants se sont prononcés contre la tenue des 10es Jeux à Mayotte, en 2016.
Personne ne s’attendait à pareille tournure lors de la réunion ministérielle. Alors que tout le monde prévoyait une réunion de formalité, les représentants comoriens sont venus changer les données en contestant l’organisation des 10es Jeux à Mayotte. Selon nos informations, le comité ministériel a demandé aux deux parties de régler leur problème avant de faire ensuite part de leurs positions d’ici la fin octobre.
D’autre part, le Commissaire des 9es Jeux, le Djiboutien Wahib Hamadou, a fait un exposé de l’état actuel des préparatifs. Il a été ainsi décidé que les athlètes et les entraîneurs seront hébergés à l’Académie de police, un centre qui possède déjà toutes les facilités nécessaires et qui offre également des garanties au niveau de la sécurité. L’autre option d’hébergement qui s’offrait aux pays membres était les nouveaux blocs d’appartements.
Il n’empêche qu’il y avait des aménagements à faire, afin de pouvoir accueillir des éventuels locataires. Cela fait que les ministres ont opté pour l’Académie de police, rejoignant ainsi le souhait des experts de la CJSOI à la suite de la visite d’avril dernier. Lors de cette réunion, les pays ont aussi confirmé leurs plans de vol, notamment Maurice, La Réunion et les Seychelles. Ces derniers seront d’ailleurs les premiers à fouler le sol djiboutien en janvier. Les pays ont aussi effectué leur engagement nominatif définitif à l’issue de cette réunion.
Il convient de souligner que tous les pays membres étaient présents à cette réunion ministérielle, notamment Maurice, Seychelles, Madagascar, La Réunion, Comores, Djibouti et Mayotte. Les deux partenaires de la CJSOI, à savoir la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) et le Conseil international des Jeux des Îles (CIJ) étaient également représentés. L’ancien secrétaire-général de la CONFEJES, Youssouf Fall, aussi bien que son successeur Ali Bouramah, étaient présents, tout comme Jean-François Beaulieu qui représentait le CIJ. Ces derniers ont tous salué l’organisation mise en place par Maurice.
Lors de cette réunion, il a aussi été question du bilan de l’année écoulée et selon nos informations, le bilan est très positif puisque les 18 actions inscrites au programme ont toutes été réalisées. Cette année, 10 actions ont été organisées jusqu’à présent. Il reste encore 8 activités à organiser avant la fin de l’année. A noter que le tournoi de football féminin qui devait se tenir en octobre prochain, à La Réunion, a été repoussé pour l’année prochaine. Les pays ayant indiqué qu’un tournoi de football masculin vient de se terminer à Maurice, il y a deux semaines, et qu’il était préférable de repousser le tournoi. Pour ce qui est de 2014, 14 actions ont été programmées.
Par ailleurs, les 25 ans d’existence de la CJSOI qui coïncidaient avec cette réunion ont été célébrés vendredi. Le président de la CJSOI, à savoir le ministre de la Jeunesse et des Sports mauricien, Devanand Ritoo, aussi bien que le président d’honneur, Michael Glover, ont coupé un gâteau en la circonstance, lors d’un dîner tenu à l’Aventure du sucre. Le ministre Ritoo a ainsi invité Michael Glover, fondateur de la CJSOI, à faire l’historique de cet organisme à cette occasion.