Les 9es Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) auront lieu, pour la première fois à Djibouti, du 17 au 24 janvier prochain. A six mois de l’organisation de ces Jeux, le Commissaire général des Jeux, Wahib Hamadou, fera un état des lieux de la situation lors de la réunion ministérielle, prévue du 7 au 10 août prochain, à Maurice. Un des points forts de la réunion demeure les discussions sur l’avancée des travaux sur le dossier hébergement. A ce jour, deux options s’offrent aux sept pays de la CJSOI (Maurice, La Réunion, Madagascar, Seychelles, Comores, Djibouti et Mayotte)
Lors de la dernière visite des experts de la CJSOI qui s’était tenue du 21 au 25 avril dernier, ceux présents à Djibouti avaient eu l’occasion de visiter deux sites identifiés pour héberger les athlètes et entraîneurs. Il y a d’abord des appartements nouvellement construits, mais devant être aménager et ensuite l’Académie de police qui peut accueillir jusqu’à 350 personnes et qui possède aussi toutes les facilités nécessaires. Les experts de la CJSOI avaient d’ailleurs fait part de leurs préférences pour que les athlètes soient hébergés à cet endroit.  Pour le secrétaire-général de la CJSOI, à savoir le Mauricien Ram Lollchand, Wahib Hamadou donnera des informations précises en ce qui concerne l’aménagement des nouveaux appartements avant que des discussions et qu’une décision ne soit prise au niveau des ministres de la CJSOI. « Il y a pas mal d’aménagement à faire notamment en ce qui concerne la restauration. Il y a également la question de sécurité. En revanche, l’Académie de police possède déjà ces facilités. La cour est clôturée et est bien sécurisée », a fait ressortir Ram Lollchand.
Quatre pays au complet
Lors de la réunion ministérielle, Ram Lollchand a indiqué qu’il sera également question que le Commissaire général des Jeux présente un programme préliminaire. Quant aux responsables des pays présents, ils auront à déposer leurs plans de vol provisoires. En parlant des pays membres justement, Ram Lollchand a déclaré que tous ceux concernés ont déjà effectué leurs engagements de principe et du nombre de participants. C’est ainsi que Maurice, Seychelles et Madagascar se déplaceront avec une délégation complète de 115 personnes chacun, tout comme le pays organisateur. La Réunion sera, elle, composée de 95 personnes, alors que Mayotte et Comores seront au nombre de 65 personnes chacun.
Pour ce qui est de l’engagement nominatif définitif, il aura lieu au mois d’octobre. D’autre part, Ram Lollchand a expliqué être en contact régulier avec Wahib Hamadou et selon les informations disponibles, le comité organisateur travaille très dur pour que ces Jeux soient une réussite. « Wahib Hamadou m’a récemment dit que tout est sous contrôle et qu’il a des rencontres régulières avec ses sous-commissions », a-t-il avancé.
Par ailleurs, la CJSOI a organisé, le mois dernier au Comores, un stage sur l’entrepreneuriat. Un stage financé par la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) et auquel avait assisté Ashok Chintamun, coordonnateur national de la section entrepreneuriat au ministère de la Jeunesse et des Sports. Un autre stage suivra, dans une semaine (15 au 19 juillet), au CREPS à l’île de La Réunion. Ce stage est destiné aux entraîneurs qui accompagneront leurs équipes respectives aux 9es Jeux de la CJSOI, à Djibouti, et sera axé sur la préparation physique des athlètes. Maurice sera représentée par Yogendranath Oree (athlétisme) et Koomeswar Gunesh (football)