Le secrétaire général de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien), le Mauricien Ram Lollchand, quitte le pays demain matin pour le Burundi où il assistera à la réunion annuelle du bureau de la CONFEJES (Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie). Cette réunion débute mardi pour prendre fin vendredi. Il nous revient que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, ne fera pas le voyage et sera remplacé par Ashok Bundhooa, assistant secretary au ministère. A noter que le point fort de cette réunion sera sans aucun doute les explications du directeur du comité organisateur des prochains Jeux de la Francophonie, prévus l’année prochaine, à Nice en France.
Selon Ram Lollchand, le directeur de l’organisation profitera de la présence des pays membres de la francophonie pour donner d’amples détails sur l’état d’avancement de l’organisation. « Il parlera également de l’engagement des pays à ces Jeux et sera à la disposition de ceux présents pour répondre à leurs questions », a déclaré Ram Lollchand. A noter que ces Jeux de la Francophonie sont prévus du 6 au 15 septembre à Nice et que les derniers Jeux avaient eu lieu à Beyrouth, au Liban.
Pour ce qui est de la partie réservée à la CJSOI, lors de cette réunion du bureau de la CONFEJES, Ram Lollchand a indiqué que l’organisme qui regroupe les îles de l’océan Indien a fait une demande pour que quatre actions soient financées par la CONFEJES. Ram Lollchand a ajouté que ce dernier organisme approuvera, lors de cette réunion, son calendrier d’activités pour 2012 et ce, après avoir fait le bilan de l’année écoulée.
D’autre part, le secrétaire-général de la CJSOI a indiqué que l’organisation des 8es Jeux de la CJSOI – compétition réservée aux moins de 18 ans – prévus pour la première fois aux Comores ( du 9 au 16 juillet) est en bonne voie. Il dira, du reste, que les fiches d’accréditation, aussi bien que les fiches d’engagement nominatif définitif ont déjà été envoyées aux pays participants (Maurice, La Réunion, Madagascar, Seychelles, Mayotte, Comores et Djibouti) depuis le 15 mars dernier. « Les pays participants ont jusqu’au 10 courant pour retourner tous les documents. J’ajouterai qu’ils pourront également inscrire des remplaçants sur leurs fiches d’engagement », a-t-il souligné.
Ram Lollchand a ajouté que toutes les délégations devront soumettre les documents complets lors de la réunion des experts de la CJSOI, prévue du 24 au 25 avril, à Madagascar. Il convient de souligner que cette réunion sera très importante dans la mesure où elle permettra aux différents représentants d’avoir une idée beaucoup plus précise en ce qu’il s’agit de l’organisation de ces 8es Jeux. Car cette réunion sera précédée par une dernière visite de la CJSOI dans l’archipel ( du 17 au 20 de ce mois). Une délégation qui sera composée de Ram Lollchand, du Seychellois Eric Arnephie, du Dr réunionnais Thierry Drévon (responsable de la commission médicale de la CJSOI) et du Malgache Bruto Bezaka. La CJSOI, il convient de le souligner, avait invité les autres représentants des îles à faire le voyage.
Selon le secrétaire-général de la CJSOI, cette dernière visite permettra de soumettre un rapport complet et détaillé au comité des experts. « Nous espérons que les travaux en cours seront terminés comme promis par les autorités comoriennes. A titre d’exemple, il y a l’aire de lancer et de saut qui doit être terminé au stade de Moroni où sont prévues les compétitions d’athlétisme. En basket-ball, il y avait la surface d’un nouveau gymnase à compléter dont le sol est en béton et peint en synthétique comme c’est le cas au gymnase Victoria aux Seychelles. Il y a aussi des aménagements à faire au niveau de l’hébergement et aussi au niveau médical. Nous espérons que ces travaux sont en bonne voie », a fait remarquer Ram Lollchand.