Les préparatifs en vue des 8es Jeux de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien), qui se dérouleront, pour la première fois aux Comores du 9 au 16 juillet, vont bon train. Aux Comores comme au niveau du secrétariat de la CJSOI, on s’active à faire de cette première une réussite. Selon le secrétaire-général de la CJSOI, le Mauricien Ram Lollchand, six pays ont confirmé leurs engagements, à savoir Maurice, La Réunion, Madagascar, Seychelles, Mayotte et Comores. Seul Djibouti ne l’a pas encore fait. Soulignons que ce même pays a été désigné pour organiser les Jeux de 2014 et que cette question occupera une place très importante lors de la réunion ministérielle de la CJSOI, prévue pendant les Jeux aux Comores.
La CJSOI réalisera, cette année, un objectif qui lui est très cher, soit voir les Comores organisés ces Jeux réservés aux jeunes de moins de 18 ans. « C’est vrai que c’est un objectif qui nous est cher. Lorsque la CJSOI a été crée en 1988, l’objectif était de voir les cinq pays fondateurs (Ndlr: Maurice, La Réunion, Seychelles, Madagascar et Comores) organisés les Jeux selon un système rotatif. L’idée était aussi de permettre à ces pays de se développer et de progresser ensemble », a d’emblée déclaré Ram Lollchand. Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout est mis en oeuvre pour que les choses se déroulent dans de bonnes conditions. Du reste, six pays, à l’exception de Djibouti, ont déjà confirmé leur participation à ces Jeux.
Ram Lollchand a indiqué que cet engagement quantitatif devait se faire ce mois-ci, mais dans un souci de permettre aux Comores de faire les réservations préliminaires auprès des hôteliers, le nécessaire a déjà été fait à la fin du mois dernier. « Je peux dire que nous avançons dans la bonne direction. Nous avons relancé les autorités djiboutiennes et nous espérons qu’elles nous donneront très vite une réponse positive », a-t-il souligné. Ce dernier a ajouté que les pays ayant confirmé leurs participation seront présents aux Comores avec une délégation complète comprenant 60 personnes, y compris les experts de la CJSOI et le ministre de la Jeunesse et des Sports. Ces derniers seront, à l’occasion, en réunion pour aborder les Jeux de 2014, qu’organisera Djibouti. Mayotte organisera, elle, les Jeux de 2016, faisant ainsi le tour des pays membres, après la tenue des premiers Jeux en 1995, à Maurice.
Au total, le comité organisateur comorien s’attend à réunir une famille de quelques 400 personnes pendant dix jours. Selon Ram Lollchand, les préparatifs s’accélèrent à l’approche des Jeux. « Je suis en contact régulier avec le Commissaire des Jeux, Madhiane Mahamoud, aussi bien avec Abdallah Nouroudine, le directeur de Cabinet du ministère de la Jeunesse et des Sports comorien. Je les ait parlés il y a un peu plus d’une semaine et ils m’ont indiqué que les travaux étaient sur la bonne voie. Ce qui est encourageant », a-t-il fait remarquer. Les travaux au stade de Moroni où se tiendront les compétitions d’athlétisme vont bon train. Idem pour le gymnase flambant neuf se trouvant sur l’île d’Anjouan où sont prévues les compétitions de basket-ball. A noter que le sol est en béton comme c’est le cas pour le gymnase Victoria aux Seychelles où se sont jouées des rencontres de basket-ball des Jeux des îles de l’année dernière.
Ram Lollchand a ajouté qu’une dernière visite est prévue dans l’archipel, après celle qu’il a effectué avec le Seychellois Eric Arnephie, fin novembre-début décembre 2011. Ce déplacement est prévu du 18 au 21 avril. Cette fois, Ram Lollchand et Eric Arnephie – ce dernier représente son ministre de la Jeunesse et des Sports, Vincent Meriton, également président de la CJSOI – seront accompagnés d’autres personnes. En effet, le Réunionnais Serge Fabresson, chef de délégation, aussi bien que le Dr Thierry Drevon, responsable de la commission médicale commune de la CJSOI, seront du voyage. La CJSOI a invité les autres délégations à se joindre à ce déplacement, mais à ce jour, personne n’a répondu. Après cette visite, des détails seront soumis à la réunion des experts prévue les 24 et 25 avril à Madagascar.
A noter que ces 8es Jeux regrouperont que trois disciplines sportives, à savoir le football féminin, l’athlétisme – il n’y aura que des courses de 3 km et 5 km, les épreuves de saut en longueur et en hauteur et les lancers du poids et de javelot- et le basket-ball masculin. Au départ, il était prévu que des compétitions se tiennent en basket-ball féminin et en volley-ball masculin. Mais en raison d’un problème de capacité d’accueil, une décision avait été prise lors de la réunion des experts d’avril dernier aux Comores, d’annuler ces deux compétitions. Il convient de souligner que, selon les règlements, chaque pays organisateur doit obligatoirement organiser des compétitions en athlétisme et en football.
Selon Ram Lollchand, le nombre de disciplines sportives aux Jeux oscille entre cinq et six et par le passé, le tennis de table, le volley-ball, le badminton, le handball et le judo entre autres ont été concernés par les Jeux. « Ce sont les pays organisateurs qui décident des disciplines qui doivent ensuite avoir l’aval du comité ministérielle de la CJSOI », a expliqué le secrétaire-général de la CJSOI.
Au niveau des activités jeunesse, il y aura l’assemblée des jeunes, musique et orchestre, la peinture. Du reste, chaque  pays devra préparer une dizaine de tableaux qui seront exposés au Palais du Peuple pendant toute la durée des Jeux. Soulignons que la quatrième activité au niveau jeunesse, à savoir le journalisme, ne fait pas partie des Jeux.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Un séminaire à Madagascar pour débuter
La saison 2012 de la CJSOI débute la semaine prochain, à Madagascar, avec la tenue d’un séminaire pour le groupe de travail de la CONFEJES (Conférence de la Jeunesse et des Sports ayant le français en commun) pour la promotion des activités jeunesses et sportives à l’intention de la gente féminine. Ce séminaire se déroulera à Tana du 31 courant au 2 février et sera animé par le Français Bruno Prochasson. Une personne par pays est invitée et Maurice sera représentée par Leena Doobaree, sports officer au ministère de la Jeunesse et des Sports. Il faut aussi rappeler qu’en cette année des Jeux, beaucoup plus d’accent sera mis sur la formation et que trois compétitions seulement seront organisées. Madagascar organisera un tournoi de boxe en novembre dont la date n’a pas encore été arrêtée, alors que pendant ce même mois, Maurice abritera un tournoi de judo, couplé d’un stage de formation sur le dopage du 12 au 19 novembre. Une compétition de natation est aussi prévue du 14 au 16 décembre, aux Seychelles. Par ailleurs, Ram Lollchand a indiqué que la CJSOI est amplement satisfaite des activités organisées l’année dernière. « Seule une activité n’a pu être organisée. Nous ne pouvons qu’être satisfaits », a-t-il avancé.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Le stage encore repoussé
La seule action a n’avoir pu être organisée, en 2011, demeure la formation pour la promotion de l’éducation à la citoyenneté en novembre dernier, à Maurice. Ce stage était prévu pour le mois prochain, mais a été une fois de plus repoussé à une date ultérieure. Espérons que le nécessaire sera fait dans le plus bref délai, afin que ce stage de formation au niveau jeunesse puisse enfin se tenir. En revanche, la formation sur la préparation physique générale et spécifique pour 2012 se tiendra bien du 5 au 9 mars et sera dirigée par le Français Roland Schaab. Il sera assisté des Mauriciens Khemraj Naiko et Zameer Janoo.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Demande pour quatre activités
La CJSOI a demandé à la CONFEJES de soutenir quatre de ses activités pour cette année, comme c’était le cas l’année dernière. Ces demandes seront étudiées lors de la réunion annuelle de la CONFEJES prévue du 26 au 30 mars prochain, au Burundi. Selon Ram Lollchand, ces activités touchent de près à la formation et devrait être acceptées comme cela a été le cas durant les années précédentes.