La politique étrangère et en particulier les sommets auxquels participera le chef du gouvernement ont fait l’objet d’un tête-à-tête entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition, Paul Bérenger à la mi-journée à Clarisse House.
La réunion a commencé vers 12 h 30 après la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale sur la diaspora tamoule à l’Institut Mahatma Gandhi où Navin Ramgoolam et Paul Bérenger se sont adressés à l’assistance.
C’est la première fois, depuis que les deux leaders se sont rencontrés autour de la réforme électorale et ensuite autour d’une alliance éventuelle entre le Parti travailliste et le MMM, que les leaders des deux plus grands partis politiques mauriciens se rencontrent à nouveau à Clarisse House. Depuis leur dernière rencontre le Parlement a adopté presque à l’unanimité un amendement constitutionnel permettant aux candidats aux élections générales d’avoir la possibilité, s’ils le souhaitent, de ne pas décliner leur communauté sans être sanctionnés par la Commission électorale. Depuis, les deux partis ont affiché une certaine complicité au parlement notamment lors des PNQ bien que le leader du MMM se soit montré très du vis-à-vis de certains membres du gouvernement.
Quelle que soit la raison pour laquelle les deux leaders politiques se rencontrent à nouveau à Clarisse House, cette rencontre loin des caméras de la presse et de la télévision permet d’envoyer un signal fort dans le public mauricien quant aux relations qu’entretiennent les deux hommes.
Officiellement, le tête-à-tête d’aujourd’hui porte sur les trois sommets auxquels le Premier ministre sera présent. Le sommet de Moroni réunira les présidents de la république française, ceux de la république de Madagascar et des Seychelles ainsi que le Premier ministre mauricien. Navin Ramgoolam a prévu d’avoir un tête-à-tête avec le président François Hollande. On s’attend à ce que la question de la souveraineté de Maurice sur Tromelin soit évoquée. La France et Maurice sont déjà d’accord sur la cogestion de celle île de sable située au large de Madagascar. Cependant à la demande d’un député français cette question doit faire l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale française. On attend toujours que cet item figure à l’ordre du jour. La coopération entre la France et Maurice dans plusieurs domaines sera également évoquée.
À Washington, le Premier ministre participera au Sommet États-Unis/Afrique qui coïncidera avec le Forum des affaires États-Unis/Afrique. On s’attend à ce que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger partagent leurs points de vue sur ce dossier et sur les relations entre Maurice et les États-Unis.
Les deux hommes se pencheront également sur le sommet de la SADC, prévu le 17 août à Victoria Falls. Ce sommet verra l’élection de Robert Mugabe à la présidence de l’organisation régionale. Il devrait être question de la situation au Zimbabwe. Après la réforme électorale, il semblerait donc que les affaires étrangères soient un sujet sur lequel le MMM et le PTr peuvent se mettre d’accord.