Suite à l’annulation de la sixième épreuve, The Symantec-Securing The Cloud Generation Cup fut propulsée comme la course principale de la journée. La victoire revint au favori Scotsnog, qui fit la différence à l’issue d’une belle monte de Brandon Lerena pour remonter Nordic Warrior et Blow Me Away. Les 1400m furent couverts en 1.23.56, ce qui constitue un nouveau class record pour le Rating de 50+.
Tous les feux étaient au vert pour Scotsnog qui restait sur une victoire à sa reprise lors de la troisième journée lorsqu’il domina Hillbrow. Le champ du jour était plus relevé, mais il avait pour lui le fait de s’élancer de la première ligne et de bénéficier de l’allure sélective de Nordic Warrior. Ce dernier affichait, certes, une belle forme, mais les chiffres ne trompaient pas. Il avait pris 19 kg sur la balance depuis sa dernière course la saison dernière qu’il avait, d’ailleurs, remportée. Cela peut expliquer qu’il lui manqua ce petit plus dans l’emballage final après avoir imprimé un rythme sélectif. Aussi, Raymond Danielson ne put l’accompagner comme il se doit de l’être sur les derniers 150m, vu qu’il versait à l’intérieur.
Blow Me Away fit le plus difficile en surmontant le handicap de sa neuvième ligne sur le premier furlong pour se placer dans le dos du meneur. Mal placé dans les stalles, Reim fut mis sous pression pour se rapprocher dans le premier virage afin de se porter sur le flanc de Blow Me Away. Ce dernier se montra ardent entre les 1000m et les 700m. Scotsnog suivit, lui, en quatrième position à distance respectable de Blow Me Away. Lerena garda la corde et se rapprocha à l’intérieur de Reim dans le dernier virage avant de lancer sa monture à la fin des false rails. À 150m du but, tout était encore dans le domaine du possible. Danielson se démenait à garder sa trajectoire sur Nordic Warrior, tandis que Joorawon était à fond sur Blow Me Away, mais, propulsé par Lerena, Scotsnog sortit la meilleure accélération pour mettre tout le monde d’accord. Belong To Me réalisa une fin de course honorable pour priver One Cool Dude de la quatrième place.
Auparavant, Brandon Lerena s’était signalé sur Entree qui était aligné dans une des épreuves les plus ouvertes de la journée. Le jockey de Gilbert Rousset mit toutes les chances de son côté en sollicitant sa monture à l’ouverture des boîtes pour déborder les deux chevaux à son intérieur afin de se placer à la corde. Evergreen et Victory Team furent également mis sous pression et, plus véloces, ils contournèrent le futur gagnant pour s’emparer des deux premiers rangs. Paladin montra également du pas, mais Lerena fit l’essentiel pour le condamner à son extérieur. La monture d’Arnold, visiblement loin de son meilleur niveau, piloté de façon peu convaincante dans la ligne d’arrivée, il ne put passer à la surmultipliée. Un examen de Paladin, ainsi que de Mr Bond, qui toussait après la course, révéla des traces de sang dans leur trachée. Evergreen imprima une allure régulière, mais se fit remonter à mi-ligne droite par Entree, qui avait suivi dans le box seat.
Kimberley surprend
Victory Team ne se montra pas aussi percutant qu’à ses débuts. En revanche, Racing For Fun et Mr Bond refirent du terrain sur le vainqueur, mais ce dernier se montra très accrocheur. En négociant le dernier tournant, Racing For Fun gêna sévèrement Fortissimo, qui dut être repris. Robert Khathi fut trouvé coupable sous la règle 160 A (e) de « careless riding » et il écopa d’une suspension d’une journée locale et d’une amende de Rs 25 000.
Robert Khathi n’avait finalement pas eu tort de différer sa suspension d’une semaine sur Hillbrow. Le Sud-Africain attaché à l’entraînement Narang fit mouche sur Kimberley dans The Veritas-360° Data Management Cup. Il fut établi que ce cheval de Rameshwar Gujadhur força sa stalle, obtenant ainsi « an undue advantage at the start ». Agissant sous la règle 144 (1), Ravatak fut déclaré non-partant. Ainsi, les mises effectuées sur ce cheval furent remboursées, tandis que les gains sur Kimberley chez les bookmakers furent flanqués d’une déduction de 12 sous par roupie, la cote moyenne de Ravatak étant de 6 contre 1. On s’attendait à voir League Of Legends aux avant-postes, mais le représentant de Preetam Daby se montra lent, tout comme Catwalk Model, pour se retrouver dans la seconde moitié du peloton. Bezamod misa, lui, sur sa première ligne pour conserver l’avantage tête et corde sur Seven League Boots et Kimberley. Ce dernier se retrouva sur le flanc gauche du meneur dans la première courbe, mais Khathi cherchait visiblement à cacher sa monture, qu’il ramena aux abords du Tombeau Malartic. Comme League Of Legends se montrait ardent, Sola décida de le déboîter en début de descente, poussant ainsi Logan en épaisseur. Par la suite, il contourna le peloton pour prendre le relais en tête, mais en se rabattant, il dirigea à l’intérieur Sacred Jewel, qui bouscula Kimberley qui tamponna à son tour Seven League Boots. Le futur gagnant se retrouva à ce moment de la course relégué à la cinquième place à l’extérieur de Ravatak. Khathi ne s’avoua pas vaincu et il se lança aux trousses des meneurs. À 200m du but, on pensait que la victoire allait se jouer entre League Of Legends et Seven League Boots, mais sous la monte énergique de Khathi, Kimberley grignota du terrain à chaque foulée, alors que le meneur raccourcissait les siennes, pour forcer la différence. Le danger aurait pu venir de Catwalk Model, mais ce dernier ne put progresser sur une cinquantaine de mètres dans le dernier virage avant d’être accompagné timidement par son cavalier.
Déclassé dans The Villiers Cup, qui accueillait les coursiers dans une fourchette de 0 à 15, Alberts Day, qui possédait un Rating de 16, a confirmé son étendard de favori en renouant avec le succès. Le représentant de Rameshwar Gujadhur dut toutefois puiser dans ses réserves, car il hérita d’un parcours compliqué de sa huitième ligne. Effectivement, il fut condamné en épaisseur sur la première moitié du parcours avant de placer sur le flanc gauche de Gris Cheval, qui avait laissé partir son compagnon d’entraînement Mc Naught. Ce dernier comptait environ 5L d’avance au Tombeau Malartic, mais la progression d’Alberts Day rapprocha le peloton dans la descente. Affichant 17 kg de plus sur la balance, Mc Naught, qui effectuait sa reprise, confirma son manque de condition en plafonnant dans la ligne d’arrivée. Avec deux courses déjà sous les sabots, Alberts Day prolongea son effort lorsque Rye Joorawon le sollicita dans la dernière courbe pour résister au finish de Montante, qui se rapprocha à la corde dans le dernier virage après que ses adversaires eurent quitté un à un les barres. Évitant les talons de Mc Naught, le coursier de Jones se rapprocha vivement, mais le but arriva trop tôt pour lui. La surprise faillit venir de l’outsider Pageantry, confié à Kersley Ramsamy. La doublure de Jean Michel Henry fit illusion à mi-ligne droite, mais il manqua de punch sur la fin.?
Nouveau doublé de Danielson
La deuxième épreuve fut retardée de plusieurs minutes, après que Laughistheanswer se cabra, se retourna et se retrouva coincé sous les stalles. Il eut fallu l’habile intervention des handlers pour extirper le cheval de Shyam Hurchund de là. Entre-temps, Glen Coco, qui n’avait pas fait d’essai aux stalles vu que la grande piste était fermée mardi dernier, se cabra également et eut le pied coincé dans la stalle située à côté. Ces deux chevaux furent retirés et déclarés non-partants après avoir été examinés par le vétérinaire du Club. Les mises effectuées sur Laughistheanswer et Glen Coco furent remboursées, ce qui entraîna une déduction de 35 sous par roupie sur les gains chez les bookmakers. Ces deux chevaux devront réussir un essai aux stalles avant d’être autorisés à participer à une course à nouveau. Le retrait de Glen Coco, vainqueur de sa dernière course sud-africaine en imprimant le train, facilita probablement la tâche de Data Controller, qui se retrouva ainsi seul en tête. Al Firenze se plaça sur l’arrière-main du meneur, tandis que Dark Liability suivit à la corde en troisième position. Ségeon demanda un effort à sa monture aux abords des 1200m afin de conserver sa position face à Al Firenze. Par la suite, Dark Liability se montra ardent, d’autant que nullement inquiété, le meneur imprima une allure modérée. Baron Bellet était à l’extérieur de Charleston Hero qui précédait Kilroy, Tigre Libre et Supreme Power respectivement. Ayant réduit la course à un sprint court, il était évident que Data Controller aurait une belle carte à jouer lorsque Danielson fila lui les rênes. Charleston Hero profita que Dark Liability eut été déboité au 400m pour se rapprocher à la corde. La nouvelle unité de Vincent Allet, qui s’était fait de nombreux partisans, donna l’impression de pouvoir refaire son retard à mi-ligne droite, mais Data Controller contra son attaque avec une certaine assurance.
Danielson doubla la mise sur Schachar, qui se racheta de sa dernière course où il avait été gêné à un moment crucial sous la conduite de Ramsamy. Cette épreuve vit la chute de Robert Khathi après quelques mètres sur Gameloft, qui se cabra à l’ouverture des boîtes.  Fort heureusement, le jockey sud-africain ne fut pas touché et put rechausser les étriers dans l’épreuve suivante. En ce qu’il s’agit de Gameloft, il n’influença pas le déroulement de la course même s’il contourna le peloton, mais il devra « trial to the satisfaction » des commissaires avant de pouvoir courir à nouveau. Du gagnant, il faut dire qu’il obtint un parcours de rêve de sa première ligne et il fut lancé au moment opportun pour dominer ses sujets. La présence du véloce Act Of Valor, la doublure de Schachar, contraignit Matthew Palmer à faire la course d’attente sur Var’s Dream, qui aurait certainement été plus redoutable s’il avait pu dicter son propre rythme. Contraint de suivre dans le dos du meneur, qui partit moins vite qu’on ne l’espérait, le représentant d’Amardeep Sewdyal se retrouva enfermé dans la dernière courbe et fut pris de vitesse par Schachar, qui contourna au même moment le peloton. Au finish, Var’s Dream ne put que subir la supériorité de Schachar. Triad Of Fortune demeura également sans accélération et se contenta de la troisième place devant Melson, qui fut désavantagé par le train de la course, tandis que Pajama Party termina cinquième. Wiggins fut interrogé sur sa monte, mais aucune sanction ne fut prise à son encontre.
Discret lors de ses deux premières monte de la journée, Steven Arnond s’est réveillé dans l’épreuve de clôture sur le favori Cape Horn. Ce dernier dut toutefois puiser dans ses réserves pour venir à bout de Red China, qui aurait pu lui jouer un mauvais tour s’il avait hérité d’un parcours moins compliqué. En effet, de sa dixième ligne, le représentant de Jones fut contraint d’évoluer en troisième épaisseur dans le virage avant de se placer à l’extérieur de Sierra Redwood. L’attaque de What’s News, en troisième épaisseur à la route, força Goomany à démarrer plus tôt que prévu sur Red China. Ce dernier aborda la ligne droite finale en tête, mais sous la pression, il versa à l’extérieur. Cape Horn eut moins de terrain à parcourir puisqu’il suivit sagement dans le dos de Sierra Redwood. Red China se montra très combatif, mais Cape Horn refit du terrain à vue d’oeil pour le coiffer dans les derniers mètres. What’s News et Jullidar ne furent pas surclassés malgré un parcours difficile en épaisseur. On s’attendait à une meilleure prestation de Newsman, mais après avoir suivi dans le dos du favori, Joorawon eut des difficultés à lui trouver le passage voulu dans la ligne d’arrivée.