Le ministère de la Santé a référé au Medical Council (MC) le cas de B.C.V, un jeune patient de 24 ans, décédé le 2 octobre dernier à 11 h 45 au cours d’une intervention chirurgicale à la clinique Fortis Darné. L’autopsie pratiquée a révélé que le patient est décédé à cause d’une perforation d’une artère de l’aorte lors d’une opération de hernie discale. Le patient décédé était un proche parent d’un membre du personnel de la clinique Fortis Darné.
L’autopsie a montré que le patient a été victime d’un choc hémorragique dû à la perforation de l’artère “iliaque”. Quatre médecins dont un Sud-Africain avaient pratiqué l’intervention. L’enquête se poursuit. Le médecin sud-africain a entre-temps quitté le pays. Le ministère de la Santé a indiqué que ce praticien, recruté sur une base temporaire, a effectué des interventions chirurgicales à l’hôpital Victoria à Candos pendant deux ou trois ans.
Par ailleurs, le ministère de la Santé annonce un amendement de la Medical Council Act et de la Mauritius Dental Act concernant l’enregistrement de médecins et de dentistes. Le Conseil de l’Ordre des médecins et celui des dentistes devront respecter un délai de 21 jours entre le moment de la réception par le Registrar du dossier d’un médecin et la notification de son enregistrement. Tout rejet de la demande d’un médecin non-Mauricien devra être motivé.