« We are not baby makers but close collaborators of the Almighty. » C’est ce qu’a déclaré le Dr Mario Ng Kwei Leong, fondateur de la clinique Saint-Esprit, pour le 20e anniversaire du Fertility Technology Center hier au Domaine des Aubineaux.

Une soirée en toute convivialité où une quarantaine de professionnels de la santé, dont de nombreux gynécologues, étaient conviés, ainsi que des représentants de Health activ d’IBL, proches partenaires du centre. Plus de 200 enfants sont nés à Maurice par fécondation in vitro (FIV). Cette soirée était également l’occasion pour célébrer le 20e anniversaire des premiers bébés éprouvettes à Maurice, soit des jumeaux nés en février 1998. « On fête aussi aujourd’hui l’anniversaire de ces jeunes adultes en parfaite santé », a souligné le Dr Mario Ng Kwei Leong lors de la soirée.

Inaugurée en 1996 par le défunt cardinal Jean Margéot, la clinique propose un des premiers services “out patient”, permettant ainsi aux couples un peu plus modestes d’avoir accès à un service de santé de qualité. Une année plus tard, avec l’aide du Dr Jean Marie Verrougstraete et du Dr Guy Baroche, entre autres, la clinique propose les premiers services de fécondation in vitro. « Nous avons essayé d’offrir une approche holistique et plus humaine aux patients mauriciens », a déclaré le Dr Mario Mario Ng Kwei Leong.

Un service de VIF qui finira par changer la vie de plusieurs couples mauriciens. « We are not baby makers but close collaborators of the Almighty. » Ainsi, plus de 200 bébés éprouvettes verront le jour au centre BIO-LIFE de la clinique Saint-Esprit. Aussi présent à la soirée, le Dr Robert Fernando, psychologue clinicien et proche ami des fondateurs de la clinique, sise à Quatre- Bornes, a tenu un discours sur le parcours du Dr Mario Ng Kwei Leong et sur la création du centre BIOLIFE, spécialisé dans la fécondation in vitro, avec l’aide de son épouse et ses proches amis, dont le Dr Ah fat Wong. « Les gynécologues voient souvent dans leur cabinet des couples qui souffrent de ne pas pouvoir concevoir.

Des couples stigmatisés par la société. Et c’est de cette envie de vouloir aider ces couples-là que le couple Ng Kwei Leong a décidé de revenir au pays pour créer cette clinique et ce centre », a-t-il avancé devant un parterre d’invités. Une soirée qui s’est conclue par un dîner en toute convivialité.