Après quelques journées laborieuses, Nooresh Jugall a retrouvé le sourire dimanche dernier avec Liam qu’il a conduit à la victoire dans Ene Pays Propre Ene Zoli Pays Trophy. Le Club Jockey, qui s’est envolé dans la soirée du même jour pour Macau où il défendra les couleurs mauriciennes lors d’une journée internationale, s’est dit ravi de renouer avec la victoire et demande au turfistes de lui faire confiance car, dit-il « je fais toujours mon travail du mieux de mes possibilités. »
« Je ne comprends pas pourquoi les gens me critiquent. Les courses sont faites de ups and downs. You have your best part and your bad part. Il faut que les gens comprennent cela. Je suis un professionnel et je fais mon travail du mieux de mes possibilitiés. Je ne peux faire les chevaux courir plus vite qu’ils ne le peuvent », a déclaré le cavalier mauricien visiblement très embêté par les critiques formulées à son encontre ces derniers temps. Celui qui a remporté trois victoires pour l’écurie Foo Kune depuis qu’il a pris de l’emploi comme Club Jockey a eu le soutien de l’entraîneur Bud Gujadhur qui lui a conseillé de ne pas prêter attention aux rumeurs qui sont légion au Champ de Mars. « Were you not advised when you ride in Mauritius, you need to have a hard skin?  Don’t listen to rumours, you just go on facts. Some people buy rumours and sell facts whereas it should have been the other way round. This is my advise to you », lui a-t-il dit à chaud.
Pour revenir à la victoire de Liam, ce qu’on retient est que le cheval peut tout aussi venir de l’arrière. A bien voir, ce coursier aurait dû avoir plus de considération des turfistes dans la cinquième épreuve car, abstraction faite de sa dernière course où il ne fut pas piloté judicieusement, c’est un cheval qui a failli battre Mozart’s Giovanni à sa sortie précédente. Rien que sur la base de cette performance, il ne fallait en aucun cas lui ôter toute chance de victore. Bien qu’il fut pris de vitesse au départ, il a profité du bon rythme imposé par Princely Reason pour bien se détendre avant de faire la différence au finish. « I think he has lost his gate speed a little bit. He is not the same horse as before. I was very pleased that Princely Reason went at a decent pace. I got the box seat behind him and given the fact that I knew he would hang out in the straight, I just waited him to starting hanging out in order to take the gap. My horse responded well when I put him under pressure. He won a very decent race you know as I thought that actually it would have been harder for him. But he did it very easily. I thank the Foo Kune stable for having given me a decent horse to ride, my friend Joey and the whole team out there », a déclaré le jeune cavalier.
« I knew Princely Reason would hang out »
Bud Gujadhur a salué la victoire de son protégé qui s’est bien repris après sa décevante performance de la dernière fois. « Il était temps qu’on renoue avec le succès après la journée catastrophique d’hier (ndlr: samedi). Comme Nooresh l’a si bien dit, possiblement il a perdu de son gate speed mais il a quand même fired in the straight, ce qui est bon signe. La dernière fois, il avait eu une course très dure dans le sens qu’il n’avait pu prendre le commandement. C’était donc indécent de le faire courir assez vite. Mais quand on a eu les partants probables on a décidé de prendre notre chance d’autant qu’il avait hérité d’une ligne raisonnable. »
Hormis Liam, Nooresh Juglall avait de belles cartes à abattre dimanche avec Baron Blixen et surtout Smartelli dans l’épreuve de clôture, mais ils ne purent faire mieux que des accessits. « Baron Blixen courait en meilleure compagnie et je pense qu’en terminant troisième, il est à sa place. Carson City qui descendait de division, était tout simplement le meilleur. Smartelli a l’excuse de ne pas avoir pris un bon départ. Aussi, il n’a pas eu le ‘kick’ habituel dans la ligne droite. Cela dit, je ne pense pas qu’il aurait inquiété le vainqueur qui paraissait un ton au-dessus. »
Interrogé à l’effet s’il n’était pas déçu de n’avoir obtenu qu’une seule monte samedi (ndlr: American Emblem), le Mauricien a répondu par l’affirmative. « Mais c’est tout à fait compréhensible vu qu’il n’y avait pas autant de partants contrairement à dimanche. »
A noter que Nooresh Juglall ratera la prochaine journée vu qu’il sera à Macau. L’occasion pour Rye Joorawon d’accentuer son avance qui est de trois victoires chez les jockeys mauriciens.