Vol retardé, groupe scindé en deux — les joueurs dans un hôtel et le reste de la délégation dans un autre —, le passage du Club M dans l’île Praslin ne se passe pas dans les meilleures conditions avant son premier match contre les Maldives dans la poule A pour la compétition de football cet après-midi (16h30).
Le team manager, Oozaïr Jannoo, juge inadmissible les conditions de ce déplacement. « Tout d’abord, nous avons pris l’avion en retard, soit à 14h, alors que nous étions censés décoller à 14h. Une fois sur place, il y a eu des problèmes d’hébergement. D’un côté, l’hôtel Palm Beach ne pouvait accueillir tous les membres de la délégation. Les joueurs ont été logés à Palm Beach et les autres ont été bougés à l’hôtel La Cuvette. Ce n’est pas sérieux du tout », martèle le team manager du Club M.
Ce n’est pas tout, soutient-il. Le temps de caser tous les membres de l’équipe, la séance d’entraînement sur la pelouse artificielle du stade l’Amitié a été écourtée vu que le créneau réservé n’était que d’une heure. « Nous n’avons pas pu faire grand-chose. Mais nous avons tout fait pour garder nos joueurs mobilisés », poursuit notre interlocuteur.
Oozaïr Jannoo devait souligner ces failles lors de la réunion du comité technique prévue hier à 19h, mais finalement reportée à ce matin à 10h. Nous apprenons aussi que le team manager du Club M compte venir avec une requête pour faire jouer les deux matches de la troisième et dernière journée à la même heure le mardi 8 août. Maurice affrontera les Comores à 15h30 et les Seychelles en découdront avec les Maldives à 18h au Stad Linité.
« Nous évoquerons ce problème au niveau de la réunion, devait-il ajouter hier. Soit ils fixent les deux matches à la même heure et sur deux différents stades, soit les Seychelles acceptent de jouer en premier. Ce sera notre proposition car cette dernière journée pourrait s’annoncer cruciale. Donc, il faudra mettre toutes les équipes de la poule A sur le même pied d’égalité. »
En tout cas, il n’y a pas que les Mauriciens qui protestent. Les Réunionnais sont aussi remontés contre le comité organisateur et ils n’ont même pas assisté à la réunion technique. Le responsable de la sélection réunionnaise, Max Viramoutou, était toujours à Mahé hier soir. Aux dernières nouvelles, il nous revient que ce sujet a été pris lors de la réunion du Cij hier soir. Le Coji a été prié de prendre les dispositions pour qu’un représentant réunionnais puisse assister à la réunion technique.
Les Malgaches ne voient également pas d’un bon oeil le fait de disputer deux matches en moins de quarante-huit heures. Les Barea seront en action ce soir face à Mayotte (19h30) pour ensuite reprendre la compétition le samedi 6 août à 14h face à La Réunion.