Le Club Maurice Committee (CMC) organisera son grand rassemblement des athlètes au soir du vendredi 24 juillet et non le 25 comme cela avait été initialement programmé. C’est ce que nous a déclaré le président du CMC Giandev Moteea, en fin de semaine. Il a ajouté que les athlètes seront conviés à un dîner au cours de cette soirée qui devrait très probablement se dérouler au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC), à Pailles.
C’est donc à moins d’une semaine pour La Réunion où se tiendront les 9es Jeux des Iles de l’océan Indien que les athlètes, entraîneurs et dirigeants seront conviés pour le grand rassemblement. Quatre ans après avoir réuni les athlètes au SVICC avant de mettre le cap sur Mahé aux Seychelles, c’est donc très probable que les sélectionnés se retrouvent à nouveau au même endroit avant de mettre le cap sur La Réunion.  » A ce stade, il est fort probable que ce rassemblement se tienne à Pailles. Il n’empêche que nous travaillons toujours sur d’autres options. Il s’agira de voir les coûts, afin de pouvoir mieux gérer les finances « , a fait remarquer Giandev Moteea.
Selon le président du CMC, la délégation officielle devrait tourner dans les 425 personnes et avec les invités à ce rassemblement, la liste pour la soirée du 24 juillet devrait comporter entre 500 et 550 personnes. C’est aux alentours de 16h30-17h que sont prévues la présentation et la photo officielle du Club Maurice suivies ensuite de la partie protocolaire et d’un spectacle. Par la suite, un dîner sera servi à tous les invités et la soirée devrait prendre fin vers les 21h.
Giandev Moteea a précisé que l’avant-dernier rassemblement qui devait avoir lieu à la fin de ce mois a été annulé en raison d’un manque de temps. A la place, a-t-il indiqué, les membres du CMC, aussi bien que des représentants des partenaires du Club Maurice, iront à la rencontre des sélectionnés dont les disciplines n’avaient pas encore été convoquées pour un rassemblement. Il convient de souligner que deux regroupements seulement ont eu lieu, notamment en mars dernier, à Beau Bassin et Rodrigues respectivement.  » Avec le chamboulement qu’il y a eu, nous avons trouvé qu’il y avait trop peu de temps entre les deux derniers rassemblements. Cela fait que nous irons sur le terrain pour rencontrer les sélectionnés et les entraîneurs. Car l’idée, comme nous l’avons bien précisé, c’est de mettre l’athlète et l’entraîneur en avant. Car ce sont eux les véritables acteurs « , a-t-il fait ressortir.
D’autre part, Giandev Moteea a expliqué que le budget du CMC pour la préparation de ces Jeux approche les Rs 14M. Selon lui, l’objectif de réunir Rs 17m ne pourra être atteint.  » Il faut être réaliste et je pense que nous pourrons nous rapprocher de la somme de Rs 15M. Ce que je peux dire, c’est qu’il y a une bonne volonté de la part des partenaires financiers. Il y a un bel élan patriotique derrière le Club Maurice et pour cela, je tiens à les remercier « , a-t-il dit.
A ce stade, quelque Rs 6.5M ont été dépensées, a-t-il précisé, au niveau de 14 disciplines, mais aussi auprès des handisportifs des quatre fédérations concernées (visuel, physique, intellectuel et sourd). Une seule fédération n’a pas fait de demande de soutien à ce jour. Giandev Moteea a ainsi indiqué que le CMC a aidé à la préparation et à la participation des athlètes aux jeux du Commonwealth, l’année dernière en Ecosse, mais aussi aux Jeux d’Afrique de la Jeunesse au Botswana et à divers tournois internationaux.  » Nous avons répondu présents à tous les niveaux et nous avons même tenu à organiser un rassemblement à Rodrigues, afin que tout le monde soit pleinement intégré à la préparation. »
Pour conclure, Giandev Moteea s’est dit très satisfait de ce qui a été accompli jusqu’ici, car il estime que le CMC a fait ce qui était en son pouvoir pour accompagner les athlètes au cours de leur préparation. « Je terminerai par saluer le gros travail d’équipe qui a été abattu par le Club Maurice Committee et ce, en étroite collaboration avec le comité de suivi, le ministère de la Jeunesse et des Sports et ses desk officers, sans oublier tous nos partenaires financiers. «