La cérémonie d’intronisation de Christabelle Bernard, Danicksha Pyndiah, Yovana Moonesawmy et Anaïs Pitahmootoo au Club Leo Alpha de St-Pierre, sous le parrainage du Lions Club de Moka, aura lieu en début d’après-midi aujourd’hui au collège Lorette de Saint Pierre (Moka). Les Leo Clubs, qui sont des clubs services tout comme leurs aînés les Lions Clubs, rassemblent des jeunes de toutes origines, sans distinction d’ordre social, professionnel ou religieux pour travailler bénévolement pour le bien de la communauté.
Christabelle Bernard, âgée de 12 ans, habite à St-Pierre. Cette élève en Form I aime chanter et fait partie de la chorale de l’église de St-Pierre-es-Liens. Danicksha Pyndiah est, elle, âgée de 15 ans. Elle est actuellement en Form IV et vit à Plaisance, Rose-Hill. Quant à Yovana Moonesawmy, elle a comme passe-temps la mode, le sport, la musique et la cuisine. Cette habitante de St-Pierre a 14 ans. Et enfin, Anais Pitahmootoo a 15 ans et est en Form IV  Cette habitante de Mont -Roches (Rose-Hill). Elle fait aussi partie de l’association / club Jeunesse Mariale. Ses passe-temps sont le sport, la télé et la lecture.
« L’appartenance à un Leo Club inculque aux jeunes un esprit de dévouement de toute une vie de service aux autres », explique Marylyn Ramiah, présidente du Lions Club de Moka, qui parraine le Club Leo Alpha de St-Pierre. Ce club a été formé en novembre 2009 sous la présidence du “Lions” Lina Assy du Lions Club de Moka.
Lors de la cérémonie d’aujourd’hui, présidée par le chef de protocole Jocelyne Mercier, il y aura les discours de la présidente du Lions Club de Moka Marylyn Ramiah et de la présidente du Leo Club Alpha de St-Pierre Christelle Dimba. Y prendra aussi la parole Kailash Jaddoo, président de la Région 26 du Lions Club qui couvre Maurice, Rodrigues, La Réunion et Djibouti, pays d’Afrique de l’Est, situé sur la côte ouest du débouché méridional de la mer Rouge, entouré par la Somalie, l’Éthiopie, l’Érythrée et le Yémen.
Marylyn Ramiah explique que c’est en 1957 que le Lions Club de Glenside en Pennsylvanie aux États-Unis a parrainé le premier Leo Club du monde. C’était le Leo Club du Lycée Abington qui comptait 35 élèves. Dix ans plus tard, poursuit-elle, le conseil d’administration du Lions Clubs International (LCI) a adopté le programme des Leo Clubs comme programme officiel de l’association.
L’objectif du programme des Leo Clubs, ajoute Mme Ramiah, est « d’offrir aux jeunes du monde entier des perspectives de développement et de contribution, individuellement et collectivement, en qualité de membres responsables de la communauté locale, nationale et internationale ».
« Les membres de Leo Club s’évertuent à réaliser cet objectif tous les jours de leur vie », indique notre interlocutrice. « Les activités et projets des Leo Clubs rendent plus forte la communauté et aident les jeunes à développer et à pratiquer les qualités de chefs de file et les capacités d’organisation dans leur vie quotidienne. »
Les Leo Clubs Alpha sont conçus pour les jeunes âgés entre 12 et 18 ans. « Cette filière se concentre sur l’évolution personnelle et sociale des adolescents et pré-adolescents », commente Marylyn Ramiah.
Les Leo Clubs Oméga visent, eux, les jeunes qui ont entre 18 et 30 ans. « L’objectif de cette filière est le développement personnel et professionnel des jeunes adultes. » La présidente du Lions Club de Moka affirme que la devise des Leo Clubs — « Leadership, Expérience, Opportunité » — exprime parfaitement ces objectifs.