La décision en quatrième vitesse du gouvernement de majorer de 12% le ticket d’autobus à partir de jeudi prochain provoque des récriminations non seulement parmi le public voyageur mais également au sein du secteur privé, dont le Joint Economic Council (JEC). Les syndicats d’employés dans le transport en commun dénoncent également cette décision du gouvernement. En début de semaine, un accord de principe est intervenu au sujet d’une révision salariale de 19% en faveur des employés de la Corporation Nationale de Transport (CNT) alors que les employés des autres opérateurs dans le transport en commun n’en sont pas encore concernés.
A hier, aucune compagnie d’autobus n’était en présence des détails des nouveaux tarifs de bus, qui seront appliqués à partir de jeudi.  Les indications sont que selon toute probabilité ce ne sera que demain que la National Transport Authority (NTA) communiquera officiellement les nouveaux tarifs de bus avec la disparition du ticket d’adulte de Rs 10 pour le plus court trajet. Les autres compagnies de transport en commun, qui bénéficieront de cette «manne financière tombée du Conseil des ministres de vendredi», sont dans l’attente d’une décision  si elles devront également appliquer la hausse salariale de 19% à leurs employés.