Tony François, joueur-entraîneur de l’AS Rivière-du-Rempart, a effectué un stage de deux semaines (15 octobre-2 novembre) avec succès à la Hennef Sports School à Bonn (Allemagne) pour les entraîneurs des pays d’Afrique francophone.
Il nous indique que vingt-cinq techniciens africains ont participé à ce stage intensif de licence B UEFA sanctionné par des examens théorie et pratique. Le technicien de la formation nordiste a bénéficié de ce stage grâce au ministère de la Jeunesse et des Sports et à la Mauritius Football Association.
« C’était un stage très bien organisé. Nous avons eu comme directeurs de cours des entraîneurs de haut niveau, notamment l’assistant-entraîneur de l’équipe d’Allemagne U23, Lars Eizeke. Le stage était très dur. Nous avons eu deux classes par jour et trois sessions pratiques. Il fallait aussi une bonne connaissance du football et un bon physique pour la partie pratique », fait-il ressortir.
Tony François estime que ce stage l’a aidé à avoir un autre regard sur le football. Si certains exercices effectués lors du stage ne lui étaient pas étrangers, par contre, il dit avoir beaucoup appris sur la méthodologie et la tactique. « Maintenant, je vois les choses différemment, surtout lorsqu’il s’agit de mettre en place une tactique avant de débuter une rencontre mais aussi lorsqu’il s’agit de changer de tactique par rapport au cours de jeu. Autrement dit, je suis plus analytique. Les petits détails peuvent faire une grande différence. »
Être à la fois joueur et entraîneur n’est-il pas un désavantage pour faire une analyse approfondie durant un match ? « Quelque part oui, mais j’essaie tant bien que mal de rester concentré sur le déroulement du match. Certes, en étant en dehors du terrain nous avons un meilleur champ de vision. Mais lorsque l’équipe est limitée en termes de joueurs, nous n’avons pas le choix », explique-t-il.