En vue de promouvoir une vie saine, la Coca-Cola Indian Ocean Islands Ltd a mobilisé plusieurs acteurs clé autour d’un atelier de travail mercredi dernier. Le thème était axé sur une « vie active saine ».
Des représentants de Coca-Cola Afrique et Maurice, le ministre de la Jeunesse et des Sports Devanand Rittoo, des cadres du ministère de la Santé et des consultants mauriciens et internationaux en santé et en nutrition, entre autres, étaient présents à l’atelier de Coca-Cola la semaine dernière. Cette rencontre a permis aux participants de partager leur points de vue sur les moyens de promouvoir l’activité physique. Objectif : collaborer ensemble pour atteindre les buts identifiés par le gouvernement à travers le National Service Framework For Diabetes et le National Action Plan On Physival Activity.
Le ministre de la Jeunesse et des Sports a saisi l’occasion afin de rappeler que la promotion du sport encourage la pratique des activités physiques. « Ce programme si innovant du secteur privé est en phase avec la politique du gouvernement consistant à promouvoir la santé et à rehausser les activités physiques. L’objectif est de sensibiliser sur l’amour du sport auprès de la population afin que les Mauriciens soient en meilleure forme », a déclaré le ministre.
Lionel Marumahoko, directeur général de Coca-Cola, a pour sa part reconnu que les défis auxquels Maurice fait face en ce qui concerne les maladies non transmissibles et la promotion de l’activité physique, nécessitent les efforts collectifs du gouvernement, des Ong, des entreprises et du monde universitaire. « Isolé, aucune organisation, entreprise ou corps gouvernemental ne peut résoudre ces enjeux. Nous croyons que lorsque nous joignons nos forces, nous pouvons faire davantage pour inspirer et impliquer les citoyens mauriciens autour de l’importance d’un style de vie saine et active, qui comporte un régime équilibré et varié, ainsi qu’une activité physique régulière », a déclaré Lionel Marumahoko.
Coca-Cola s’est par ailleurs dit «« optimiste » quant aux perspectives d’affaires à Maurice. La compagnie a investi USD 12 millions à Maurice au cours de ces trois dernières années. Elle ambitionne d’investir une somme additionnelle de USD 25 millions au cours des trois prochaines années.