Depuis hier matin le Pearl Beach Hotel de Flic-en-Flac accueille la sixième réunion des Femmes Entrepreneurs de l’Océan Indien. Au Mauricien, Rosy Félix, présidente d’Entreprendre Femmes de l’océan Indien à Maurice, revient sur les points saillants des travaux d’hier soir.
Ce n’est que vers 19 heures hier soir que devait prendre fin la première session de travail de la plate-forme EFOI. L’accent devait être mis sur le renforcement des capacités et de la visibilité de l’entrepreneuriat féminin. Deux principaux chantiers ont ainsi débuté hier, souligne Rosy Félix : la validation d’un site internet pour le réseau EFOI et d’une étude de faisabilité visant à exposer les failles et les points forts des femmes entrepreneurs dans la région océan Indien. Les conclusions de la conférence devraient être livrées ce soir lors d’une soirée de clôture qui commémorerait également les dix ans de la présence d’EFOI à Maurice. Cette sixième réunion des Femmes Entrepreneurs de l’Océan Indien est organisée par la Commission de l’Océan Indien (COI) et regroupe actuellement des femmes entrepreneurs venues des Comores, de Madagascar, des Seychelles et des Mascareignes.
Hier matin, à l’occasion de l’ouverture des travaux, Mireille Martin, ministre de l’Égalité des Genres, du Développement de l’Enfant et du Bien-être de la Famille, devait de nouveau exhorter les femmes entrepreneurs à se rendre plus visibles. Selon cette dernière, d’une visibilité plus accrue devrait découler une dynamique de familiarisation avec les divers produits proposés par les femmes chefs d’entreprise de la région. Mme Martin n’a pas manqué de rappeler la dimension sociale d’une telle initiative. Ainsi, favoriser un élan d’entrepreneuriat chez les femmes constituerait une étape primordiale dans la réduction du fossé entre les genres.
Précédemment, Callixte d’Offay, Secrétaire Général de la COI, devait saluer Maurice pour son engagement dans le cadre de cette rencontre marquant la sixième et dernière étape d’une tournée de mobilisation des différents pays membres. M. d’Offay devait également réitérer son soutien au réseau EFOI dans son travail de « création d’un entrepreneuriat féminin fort capable de contribuer au développement économique de la région ».
L’EFOI est une organisation regroupant des îles india-océaniques dont la vocation est de permettre l’éclosion de réseaux micro-économiques pour les femmes entrepreneurs. Cette organisation, active depuis 1999 dans la région, n’a été implantée à Maurice qu’en 2001. Affilié au National Women Entrepreneur Council (NWEC), l’EFOI, dont le siège est situé à Eau-Coulée, réunit une quarantaine de femmes travaillant sur des projets financés par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). L’EFOI oeuvre également en partenariat avec la COI, l’Institut de la Francophonie pour l’Entrepreneuriat et l’Agricultural Research and Extension Unit (AREU).