Oui, j’ai adoré le bouillant débat, voire la polémique, sur la pub pour une boisson gazeuse. Il fallait aborder cette question. Cela relève du sens même de la liberté des uns et des autres.
Il est plus que temps, néanmoins, de reprendre la liberté également de s’attaquer à d’autres questions, d’intérêt général, dont le degré de pauvreté dans le pays, la présentation du Budget prévue pour vendredi, la santé publique, le taux de chômage, l’éducation et la culture, la nécessité de relancer l’investissement et les préoccupations liées à l’environnement…
N’est-ce pas?