Le Collectif Arc-en-Ciel a organisé samedi à Rose-Hill la huitième Rainbow Parade. Cette marche, en faveur du respect des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT), a débuté vers 13 heures à la Place Margéot pour prendre fin au Plaza où plusieurs activités étaient organisées.
Plusieurs membres de la communauté LGBT et d’autres organisations non gouvernementales ont participé samedi à la huitième Rainbow Parade du Collectif Arc-en-Ciel. Ballons, banderoles et camions aux couleurs de l’arc-en-ciel étaient de sortie pour apporter une touche festive à cette marche, dont le thème cette année était « Act Now ».
Avant le coup d’envoi de la marche à la Place Cardinal Margéot vers 13 heures, les participants ont observé une minute de silence pour les victimes des inondations du 30 mars et de l’accident d’autobus à Sorèze le 3 mai. Ils se sont ensuite dirigés vers le Plaza où diverses activités étaient prévues.
Des échoppes tenues par Chrysalide, le Collectif Urgence Toxida, Pils et Ti Baz étaient d’ailleurs prévues. Des t-shirts, ballons, masques et autres articles étaient en vente.
« C’est encourageant de constater que les jeunes n’ont pas peur de s’affirmer et de soutenir cette cause. Dans quelques années, les différences seront peut-être banalisées », affirme le président du Collectif Arc-en-Ciel Jean Daniel Wong. Et d’ajouter : « On s’attendait à beaucoup plus de participants… Mais l’ambiance est là ! »
Pour Jean Daniel Wong, l’objectif du Collectif Arc-en-Ciel « n’est pas de se mettre en situation conflictuelle avec le gouvernement ». « Nous voulons participer à l’Equal Opportunity Commission car nous avons aussi des droits malgré notre orientation sexuelle… », a expliqué le président du collectif. Parlant de son « coming out », il a soutenu que « la culpabilité et la peur de décevoir sont normales. Il est très important d’avoir le courage de s’affirmer ». Francesca et Lucie, des transgenres, disent pour leur part subir des moqueries et des injures quand elles marchent dans la rue. « Sel zafer ki nou bizin se respe bann lezot dimoun parski nou tou parey », dit la première nommée.
Toujours dans le but d’agir pour la communauté LGBT, une charte a été lancée récemment sur la page Facebook du Collectif Arc-en-Ciel. Celle-ci a récolté jusqu’ici environ 300 signatures. De plus, le collectif a demandé au gouvernement de tout faire en vue de permettre à la communauté LGBT de vivre librement. Jean Daniel Wong a aussi proposé l’organisation d’ateliers de travail afin de promouvoir les droits des homosexuels.