« Il existe beaucoup de tabous et de médisances à l’encontre des LGBT (Ndlr : lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) et, au sein du Collectif Arc-en-Ciel, nous luttons contre l’homophobie et toute forme de discrimination liée à l’orientation sexuelle », laisse entendre Pauline Verner, coordinatrice et chargée de plaidoyer du Collectif Arc-en-Ciel (CAEC). C’est dans ce contexte que le CAEC a procédé mardi au lancement de la première campagne de sensibilisation mauricienne LGBT à la Maison Eureka, Moka.
Parmi les thèmes abordés : l’abrogation de l’article 250 du Code pénal de 1838 sur la sodomie ; la création d’une loi concernant les violences à caractère de haine (comprenant l’homophobie et la transphobie) ; et l’intervention de la société civile dans des écoles publiques afin de parler des sexualités et des risques liés à la sexualité non protégée.
Faire évoluer la mentalité de tout un chacun en les faisant comprendre que les LGBT sont libres de s’aimer entre eux, tel est le but du Collectif Arc-en-Ciel, qui a recueilli des fonds en vue d’entreprendre cette première campagne de sensibilisation mauricienne. Pauline Verner souligne que plusieurs personnes ont été motivées par le projet et souhaitent s’engager pour la cause des LGBT. « Nous avons eu l’an dernier un financement du Fonds Canadien d’Initiatives Locales (FCIL) pour des affichages billboard et insertions dans la presse écrite, de même que des spots radios ». Du 17 au 23 février, deux visuels seront affichés sur des billboards. Cette première campagne d’envergure, dit Pauline Verber, « est un premier pas pour l’évolution des mentalités ». « Il faut savoir que les personnes LGBT ne revendiquent pas de droits spéciaux ou additionnels, mais le respect des mêmes droits que les personnes hétérosexuelles. »
Afin de donner plus de dimension à cette campagne, un casting a été mis en place et plusieurs personnes ont posé à visage découvert. Ainsi, sur les visuels de la campagne figurent deux gays, une personne transgenre et un couple de lesbiennes. « Ces dernières forment d’ailleurs un couple dans la vraie vie, ce qui a permis une vraie complicité au niveau des photos ». Pour Pauline Verner, l’implication de la communauté mauricienne LGBT est cruciale pour le CAEC et pour l’élaboration de cette campagne. « Pour que ce soit un travail collectif, nous avons organisé une rencontre avec la communauté pour recueillir leurs attentes concernant les visuels et les axes de plaidoyer qui seront développés à cet effet ».
Pour rappel, le Collectif Arc-en-Ciel, lancé le 17 mai 2005 lors de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, est une ONG dédiée à la lutte contre l’homophobie et les discriminations liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre.