De Terre Rouge, les artisans de L’Atelier Patrick Mavros travaillent sur des créations qui voyagent dans le monde, portées par la réputation du célèbre joaillier zimbabwéen. Célèbre pour ses bijoux et sculptures qui célèbrent la vie sauvage et la nature à travers l’argent principalement, la marque a pris de l’essor à Maurice où elle est présente depuis dix ans. Ouvrant les portes de L’Atelier, Forbes Mavros nous invite au coeur d’une légende qui s’écrit encore à travers des techniques ancestrales qui se sont adaptées à la technologie nouvelle.
Forbes Mavros s’excuse : cet appel sur son mobile, il ne peut l’ignorer. Au bout du fil, sa correspondante s’enquiert d’une commande spéciale dont la grande complexité a déjà été étudiée. Forbes Mavros est rassurant : les tek-tek ramassés sur une plage du nord par la cliente et ses enfants seront transformés en beaux et luxueux boutons de manchette. Un cadeau d’anniversaire spécial pour son Éminence, l’appel venait d’un membre d’une famille royale alors en vacances au pays.
Juste avant, cet héritier de l’artiste et joaillier zimbabwéen Patrick Mavros parlait des relations privilégiées tissées par son père avec des stars et autres célébrités du monde, des chefs d’État, des reines, des rois. Il racontait la préférence de la famille royale du Qatar pour les chameaux, les faucons et autres symboles du monde arabe.
Principalement en argent, agrémentés d’autres métaux précieux et de pierres précieuses, les bijoux de Patrick Mavros sont dans le monde représentés à Londres, Harare, Nairobi et Maurice. Plusieurs d’entre eux ont été imaginés et confectionnés dans L’Atelier, au bord de la route principale de Terre Rouge.