Au cours de notre soirée culturelle mensuelle à Rivière-Noire samedi dernier on a présenté, entre autres oeuvres picturales, quatre tableaux d’artistes de renom international. Ces artistes, de nationalités différentes, sont d’une importance capitale pour l’art.
Le premier est « Un Nu » de Claude Bethuel, artiste mauricien décédé récemment. Nous avons tenu à lui rendre un vibrant hommage en suspendant à côté de son tableau un portrait, qu’a réalisé Pablo Picasso, intitulé « Femme Nue ».
Pablo Picasso, espagnol, avait adopté la France comme sa deuxième patrie. Il est le coinitiateur de l’école cubiste avec George Braque. Nous attirons l’attention du lecteur sur une certaine ressemblance entre la création de Picasso et celle de Bethuel. Est annexé un certificat d’authenticité ; c’est un vrai, comme on a coutume de le dire dans le jargon artistique. C’est un Picasso. C’est un original.
Le troisième tableau exposé lors de cette soirée est un nu masculin à côté d’« Un Nu » féminin portant la signature d’un grand peintre français, Dechaume.
L’île Maurice regorge de talents qui s’adonnent à la pratique de l’art à la cime, à l’instar de Claude Bethuel, dont le nom figure dans les répertoires des plus célèbres artistes du monde.
Est révolu le temps où l’on doit copier et imiter, comme des moutons de Panurge, nos anciens maîtres, ces colonisateurs. On doit valoriser toutes les valeurs culturelles et non les dégrader pour être en mesure d’entrer en lice avec les génies de l’art au plan international. Les quatre tableaux sont de ma collection privée.