Wear Thou Art transforme l’art en mode. Cette collection du styliste Samuel Yeung a été réalisée à partir des créations du plasticien Jean-Claude Baissac. Elle a été présentée, samedi dernier, lors de la Remington Gala Night au Hennessy Park Hotel.
De la création aux défilés qui frôlent la performance artistique : la mode s’expose, ose et surtout expérimente. L’artiste et le styliste ne sont que deux figures aux mêmes ambitions : cela donne lieu à des collaborations nombreuses et diverses. Elles agrémentent l’imaginaire des deux parties, leur lancent des défis, sans se soucier des enjeux commerciaux du prêt à porter.
C’est ainsi que Samuel Yeung, un jeune virtuose de la mode, s’est imprégné des tableaux de l’artiste peintre Jean-Claude Baissac pour mettre en avant la collection Remington by Samuel Yeung, présentée de façon originale samedi dernier au Hennessy Park Hotel.
Souffle extatique.
Dès l’entrée, les oeuvres récentes de Baissac donnent le ton de la soirée. Elles vous accueillent avec le souffle extatique qui émane des curieux symboles ou de ces ti kare mystiques riches en couleurs ornant les fresques de l’artiste. Jean-Claude Baissac est une référence dans l’art contemporain. Ses oeuvres ont été exposées en France, en Belgique et en Afrique du Sud. Il est notamment connu pour l’élément de surprise et pour l’émotion primitive qui se dégage de ses créations.
Une particularité que Samuel Yeung, styliste chez Remington, exploite pour créer des tenues hors pair. “C’est un projet que j’avais en tête depuis des années. Quand je travaillais en Europe, j’étais entouré d’autres stylistes qui faisaient part de leurs inspirations auprès de grands artistes de leurs pays. Je n’étais pas jaloux, ni envieux, mais il m’était difficile de parler de ceux de mon île. Cela m’a incité à aller de l’avant avec le concept Wear Thou Art.”
Wear Thou Art.
L’exposition de peintures est suivie d’un dîner à satisfaire le palais des fins gourmets. Onze belles filles de l’île, dont Emily Philips, Amber Van Der Linde et Laetitia Darche, défilent autour du public, sans lui donner le dos. La démarche glamour des mannequins donne vie aux tableaux de Jean-Claude Baissac grâce aux tenues avant-gardistes créées par Samuel Yeung et son équipe. Le public a également droit à une brève présentation d’un sublime manteau en crochet, signé Orlane Lacaze, la directrice d’Isloom, porté par Laetitia Darche.
“Ce n’est pas un défilé de mode par Samuel Yeung mais de toute une équipe”, soutient le styliste. Le maquillage et la coiffure, imaginés par Jo-Ann Regnard et Nadia Li respectivement, sont aussi de la partie. Les mannequins affichent le concept Wear Thou Art de la tête au pied : texture innovante, coiffure asymétrique… La coiffeuse Nadia Li confie qu’il a été difficile de choisir parmi les soixante filles qui se sont présentées au casting.
Opportunité.
Le défilé est également l’occasion de designer une ambassadrice Remington. La gagnante, Anne-Lise Nuteau, aura la possibilité de faire un premier pas dans le monde du mannequinat professionnel, soutenu par le deuxième projet de Samuel Yeung : LUV XXX, le premier magazine de mode à Maurice, lancé depuis peu et qui en est à sa troisième édition. Cette publication bénéficie de la collaboration de plusieurs designers locaux. Elle aspire à devenir une passerelle pour exposer davantage le public mauricien au monde de la mode et promouvoir le travail des mannequins et des artistes dans le domaine.
Une vente aux enchères d’un tableau de Jean-Claude Baissac et d’une pièce de la collection Remington by Samuel est venue clôturer la soirée. Les fonds récoltés seront versés au Lions Club de Rivière Noire au profit d’enfants défavorisés.
Pour l’équipe de Samuel Yeung, c’est un premier pas réussi. Il ne reste plus qu’à “placer la barre plus haut et de toujours évoluer”.