Depuis la création de sa boutique en ligne www.oriya.mu, Annabelle Fleury est un visage incontournable de l’univers de la mode à Maurice. Toujours avec des idées innovantes pour rendre les femmes plus belles, elle propose chaque année des collections qui se vendent comme des petits pains. Elle crée aussi des modèles et des collections spéciales pour des magasins, telle la boutique Angi, à Curepipe. Aujourd’hui, elle nous revient avec une ligne de vêtements qui nous entraîne dans un incroyable voyage floral mêlant tendance et courbe des plantes.
Pour cette toute nouvelle collection, la styliste puise son inspiration dans la structure des arbres. « L’arbre est magnifié par sa structure complexe et les branches qui se subdivisent créent des interconnexions infinies », explique la créatrice. Faisant ressortir l’idée d’entrelacement évoquant la ramification des branches, nous retrouvons ainsi un enchevêtrement de bandes au sein d’un même vêtement. Annabelle Fleury crée une ligne géométrique par la juxtaposition et la superposition de bandes de tissus combinées aux différents tons de vert.
Avec un style qui lui est propre, Annabelle a le don de concevoir des modèles qui épousent parfaitement le corps féminin. Le vert est une couleur très présente dans sa nouvelle collection puisque la jeune styliste accorde beaucoup d’importance au thème de la nature, les tons de verts rappelant l’univers forestier. Le vestiaire se compose ainsi de vert opaline, de vert émeraude ou de vert anglais. « Cette collection est une ode à la beauté des arbres, ces trésors de la flore qui sont des sources inépuisables d’inspiration. »
La structure des feuilles est une autre source d’inspiration, à travers les formes et la disposition des nervures. Annabelle Fleury adopte un montage de formes dans une ligne courbe pour rappeler certaines feuilles ovales, arrondies, elliptiques ou spatulées. Les différents empiècements sont rehaussés par de larges bandes noires plaquées sur le vêtement pour évoquer la nervure des feuilles. « J’emprunte à l’architecture des feuilles la forme de ses contours et de ses bords. J’ai créé une ligne fluide à travers des coupes épurées. La fluidité des drapés crée des lignes sinueuses et rappelle la forme des contours des feuilles », poursuit la passionnée.
Cette dernière collection est essentiellement composée de robes. Au niveau des matières, la jeune femme souhaite conserver un côté estival avec des tissus qui se prêtent au corps tout en laissant circuler l’air. La collection propose aussi des hauts et des jupes, toujours dans l’inspiration de la nature. « Je fais en général deux collections par an. Pour celle-ci j’ai pris trois mois pour la réalisation des prototypes, le montage et le patronage, entre autres. Elle est essentiellement composée de robes, mais j’ai aussi quelques propositions de jupes et de hauts. Elle me tient vraiment à coeur et j’espère qu’elle plaira à bon nombre de femmes ».