À l’entrée de son domicile à Plaine-Verte, une vitrine présente quelques pièces rares : des fers à repasser côtoyant machine à coudre datant du 18e siècle et autres objets ménagers. Âgé de 62 ans, Adam Annut, spécialisé dans la vente de matériel de pêche, a constitué une collection disparate de divers objets. Dans une pièce insolite, il dévoile non seulement des souvenirs de famille, mais aussi des trouvailles provenant des poubelles…
Une fois franchie l’entrée du domicile d’Adam Annut situé à la rue Nyon, à Plaine-Verte, alors que nous nous attendions à pénétrer au salon, nous tombons sur ce qui s’apparente à une sorte de caverne d’Ali Baba. C’est en fait, nous apprend le sexagénaire, une ancienne quincaillerie qu’il tenait et qui n’a pas fait long feu et qu’il a aménagée pour renfermer sa collection.
La salle présente des objets ménagers, allant du fer à repasser au “shakti”— une sorte de moulin utilisé à écraser le maïs ou le riz —, en passant par des lampes à pétrole, des machines à coudre datant du 19e siècle. S’entassent ici et là des pendules, des pièces de monnaie anciennes, des appareils de cuisson anciens. Les trouvailles d’Adam Annut, tel des tableaux, casques de pompier, gramophone, “réchaud”, ne trouveraient pas leur place dans une autre des pièces de sa maison.