Les marchands ambulants, qui seront relogés temporairement aux places Immigration et Decaen, se verront accorder prioritairement des étals lorsque les autorités auront terminé avec le projet de reconstruction de deux nouvelles gares Nord et Sud de Port-Louis. C’est ce qu’affirme le ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo. Selon le ministère des Infrastructures publiques, les travaux débuteront en juillet 2016 et s’achèveront en 2017. Ces nouvelles gares abriteront des espaces commerciaux, des ponts reliant les gares au Caudan Waterfront et des emplacements pour les marchands ambulants.
Alors que les marchands ambulants ont manifesté durant la mi-journée dans la capitale, les autorités continuent d’adopter un ton ferme concernant leur stratégie pour rendre plus fluide pour la circulation routière et piétonnière, cela en libérant les artères principales. Le ministre des Administrations régionales, dans une déclaration, confirme que « tous les colporteurs de la capitale seront relogés dans les deux sites prévus à cet effet, aux places Decaen et Immigration, avant le 1er mars 2016 ». Cet exercice prendra fin le 15 mars prochain. « De par l’agenda de travail que nous avons récemment établi, nous sommes aujourd’hui arrivés à la deuxième phase de cet exercice. Comme annoncé il y a quelque temps, nous allons procéder au relogement temporaire des marchands ambulants de la capitale, aux places Decaen et Immigration », déclare Anwar Husnoo. Ce dernier précise que l’objectif derrière le relogement est aussi de « rassurer » les commerçants de la capitale ainsi que les opérateurs du marché central et de mettre à disposition un emplacement pour que les marchands ambulants puissent opérer. « Nous voulons une “win-win situation”, car nous voulons changer le statut des colporteurs en leur permettant de se régulariser ».
Notons qu’après un tirage au sort organisé à la mairie, 1 083 personnes ont obtenu leurs lettres respectives pour le relogement à Decaen et à Immigration. À ce jour, 70 % d’entre eux ont signé leur contrat en vue d’être relogés dans ces deux sites temporaires. Face à l’échéance, Anwar Husnoo devait appeler les 30 % restants à venir s’enregistrer à la mairie au plus vite. Ces derniers ont jusqu’au 1er mars pour le faire. « Je demande aux marchands de rentrer dans le train du développement et non pas de rester en dehors », exhorte le ministre des Collectivités locales.
Les marchands qui seront relogés temporairement à Decaen et Immigration auront donc la priorité pour l’obtention des étals dans les nouvelles gares qui seront construites aux gares Immigration et Victoria. Les constructeurs ont prévu environ 1 000 étals pour les marchands ambulants dans chaque gare.
Le Lord-maire, Oomar Khooleegan, affirme pour sa part que les autorités, dont la municipalité et la police, seront intransigeantes face aux marchands ambulants travaillant dans les artères de la capitale. Selon lui, les sites Immigration et Decaen sont déjà prêts à accueillir les marchands ambulants à compter du 1er mars. Les travaux récemment entrepris par la mairie pour une mise à jour de ces deux sites ont été achevés avec aménagement d’aménités telles que toilettes, eau potable, parking et d’un espace libre. « Tout a été mis à leur disposition afin qu’ils puissent travailler sans encombrements », déclare le premier magistrat de la capitale. À lundi après-midi, la mairie a enregistré 602 marchands ambulants sur 939 pour l’exercice de relogement.
Oomar Khooleegan rejette par ailleurs les allégations selon lesquelles le recensement des marchands de rue et le tirage au sort n’ont pas été faits dans la transparence. « Je tiens à faire ressortir, encore une fois, que l’exercice de relogement entrepris par la mairie a été fait dans la transparence et que nous allons terminer le travail que nous avons commencé il y a quelques mois ».