La Commission Femme et Sports du Comité olympique mauricien a organisé le 5 septembre dernier à Grand-Baie La Croisette un séminaire d’une journée pour inciter les femmes souffrant d’un handicap à pratiquer une activité physique régulière. Cette journée qui accueillait une cinquantaine de participantes était organisée en collaboration avec l’association Women with Disabilities et comportait des séances d’initiations aux tennis de table, badminton et basket-ball.
Cette nouvelle initiative de l’aile féminine du comité olympique vise toujours d’encourager et promouvoir la participation de la femme au sport, rappelle sa présidente, Aarti Gulrajani-Desscann. Elle soutient que « la pratique d’une activité sportive est un droit humain et que le sport peut contribuer à une société plus juste en offrant des opportunités égales à chaque individu. »
Les sujets traitant de l’importance de l’activité physique et le besoin d’une alimentation saine et équilibrée ont été abordés par Georgina Ragaven. La Commission a aussi effectué une présentation des Jeux Paralympiques et les structures qui gouvernent ce mouvement et le mouvement olympique en général.
Ce séminaire a également permis d’engager une réflexion sur les bienfaits du sport et les valeurs qu’il comporte, telles le courage, le respect, l’amitié, l’excellence et la détermination. « Même si le sport n’est pas pratiqué au plus haut niveau, on est toujours gagnant, même lorsqu’on le pratique pour garder la forme », dira la présidente de la commission.
Y était également présent le président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon. Il a rappelé que le COM encourage et soutient la promotion de la femme dans le sport à tous les niveaux et dans toutes les structures afin d’implémenter le principe d’égalité homme-femme comme le préconise le CIO. D’ailleurs, l’un des principes fondamentaux de l’olympisme reconnaît que chaque individu doit avoir la possibilité de pratiquer un sport, sans discrimination quelconque et dans l’esprit olympique.
Pour Cinovea Smedley, Centre Manager de Grand Baie La Croisette, soutenir ce séminaire semblait logique. « Le sport est sans doute le terrain le plus propice pour développer le travail en équipe. Il met aussi en avant le talent et l’expérience de chacun tout en gardant la valeur fondamentale de l’esprit de groupe. C’est un principe que nous appliquons au sein de notre propre équipe à Grand Baie La Croisette et il nous est apparu logique d’accueillir ces femmes pour qu’elles puissent intensifier leur relation et discuter ensemble des projets pour le futur », a-t-elle déclaré.