Suite à la rencontre tenue vendredi dernier entre le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, et Jérôme Poivey, représentant du Comité international olympique (CIO), et Mustapha Berraf, vice-président de l’Association des comités nationaux olympiques africains (Acnoa), un développement est attendu aujourd’hui. La feuille de route du CIO devrait être obtenue, suite aux discussions qui ont porté sur les amendements à être apportés à la Sports Act et la tenue de l’assemblée générale élective du Comité olympique mauricien (COM).
Cette feuille de route, qui comprendrait quatre points, devra être prise très au sérieux. En cas de non-respect, le sport mauricien s’exposera à coup sûr à des conséquences graves. En attendant la réception de ce document, Philippe Hao Thyn Voon, président du COM, n’est pas resté les bras croisés. C’est ainsi qu’il s’est présenté en cour hier afin de contester le ruling du juge Bhushan Domah concernant la non-reconnaissance des cinq nouvelles disciplines, à savoir l’aviron, le hockey, le canoë-kayak, le pentathlon moderne et l’escrime.
Pour rappel, concernant ces disciplines, le juge Domah avait apporté le jugement suivant : « My reading of the law is that, under the Sports Act, a federation cannot be a shell entity but one that is genuine and serious. It should be engaged in “specific, real and ungoing activities”, in keeping with Rules 28 and 29. Sham bodies within the Olympic regime would act as a virus in the noble vision of the Sports Act and the Olympic Charter ».
Quant au groupe d’opposition au président du COM et dirigé par Jean-Michel Giraud, il est également passé à l’action en début de semaine. Il a logé une injonction en cour afin de contester le nouveau renvoi de l’assemblée générale élective. Cette fonction devait se tenir jeudi dernier.