Le président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, a tenu une conférence de presse hier après-midi pour « dénoncer », a-t-il dit, l’ingérence du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) dans certaines fédérations, principalement dans le football et la natation.
L’homme fort du COM a parlé de la lettre qu’il a envoyée à la Fédération internationale de football (Fifa) tout récemment pour lui expliquer la situation réelle au sein de la MFA. Le COM y indique : « In presence of many Presidents and representatives of Federations and the President of the MOC, the Minister openly showed his disdain for the President of the MFA and wished for his dismissal. »
Philippe Hao Thyn Voon affirme n’avoir commis aucune erreur comme rapporté dans la presse. Il maintient sa position ferme à ce sujet. Aussi, dit-il, il avait tout le droit légitime d’écrire à la Fifa. « La Fifa, à travers Vinod Persunnoo, m’a demandé un rapport. Je l’ai fait sans hésitation. Le secrétaire général du COM (Ndlr : Vivian Gungaram) était au courant de la lettre du fait qu’il l’a visée avant de l’expédier à la Fifa. J’assume mes responsabilités dans toute cette affaire. Le ministère n’a fait que s’ingérer dans les affaires. »
Si le ministre Ritoo a laissé entendre qu’il est déjà en contact avec ses hommes de loi, la police et le State Law Office pour prendre toute action qu’il jugera nécessaire pour préserver son intégrité de ministre et celle de la République de Maurice, Philippe Hao Thyn Voon a rétorqué qu’il a également pris contact avec ses hommes de loi. Le président du COM a indiqué que dans une lettre, le ministre Ritoo avait indiqué « qu’il semblerait qu’il y ait deux présidents à la MFA. »
Philippe Hao Thyn Voon a assuré que les lois du sport doivent être faites en harmonie avec les règlements internationaux des disciplines. « Pour réaliser de telles lois, le MJS, le COM et les fédérations doivent se réunir afin d’éplucher les détails, même si cela doit prendre des jours. On ne peut apporter des lois sans consulter les concernés. D’ailleurs, lorsque j’avais demandé une copie de la Sports Act révisée, on m’avait dit qu’on ne pouvait pas m’en donner puisque c’est un secret d’État. »
Parlant de la natation, Philippe Hao Thyn Voon a maintenu que le comité intérimaire mis en place par le MJS est illégal. « Le COM n’a jamais été consulté avant l’institution de ce comité. D’ailleurs, la Fédération internationale de natation (Fina) a dit la même chose. Elle a même menacé de suspendre l’affiliation de la République de Maurice si le ministère insiste avec ce comité illégal. »
Le président du COM a salué les récents changements survenus au sein de la MFA dans la mesure où le président Persunnoo a délégué certains de ses pouvoirs. « C’est le sport qui doit sortir gagnant. Cela va permettre aux footballeurs de retrouver la compétition », a déclaré Philippe Hao Thyn Voon.