Dernière assemblée générale annuelle avant les élections prévues au cours du premier trimestre de l’année prochaine, celle du Comité olympique mauricien (COM) n’aura duré qu’un quart d’heure. Le temps que la trentaine de membres présents approuvent le procès verbal et le rapport financier de la dernière AG et qu’ils soient mis au courant des rapports de Philippe Hao Thyn Voon et d’Elvis Bonne, respectivement président et trésorier de cet organisme, et que Dayanand Toolsee soit confirmé pour auditer les comptes de cette année.
Au siège du COM à Port-Louis en fin de la semaine dernière, Philippe Hao Thyn Voon a d’emblée félicité les dirigeants pour le travail accompli dans leur discipline respective, même dans les moments difficiles et avec des moyens limités. « Je suis reconnaissant envers vous qui avez lutté et qui luttez encore pour l’autonomie de votre fédération », a-t-il ajouté. Tout en affirmant que l’année 2011 a été riche en événements, le président du COM s’est dit heureux que son organisme s’est montré présent sur plusieurs fronts, notamment au niveau de la formation, de la participation, de l’organisation et de la promotion.
Au niveau de la formation, des stages techniques ont été conduits par Angelot Razafiarivony pour le basket-ball, Ulrich Mathiot pour le football et Joann Hugues pour le badminton. Ces stages ont pu se tenir grâce à l’aide financière de la Solidarité Olympique et du soutien logistique du ministère de la Jeunesse et des Sports. De plus, Yougendranath Oree a pu bénéficier d’une formation de haut niveau à Montréal, tandis qu’Alex Cursley Tanvee, d’origine rodriguaise, a enrichi ses connaissances à l’Université de Budapest.
De leur côté, cinq boursiers de la Solidarité Olympique ont obtenu une aide financière dans le cadre de leur préparation pour les Jeux Olympiques de Londres, alors qu’une aide financière a été accordée aux fédérations dont les athlètes étaient en action aux Jeux du Commonwealth des Jeunes, aux Jeux des îles et aux Jeux d’Afrique.
Philippe Hao Thyn Voon a également évoqué l’aspect administratif, avec la participation de Sanjaye Goboodhun et de Jacques Malié à un stage de recyclage à Lausanne en novembre de l’année dernière. De retour au pays, ils ont encadré un cours avancé en management sportif au cours duquel treize administrateurs de dix disciplines ont suivi une formation comprenant six modules et d’une durée de six mois. De leur côté, trois membres de l’Académie olympique ont bénéficié d’une formation à Athènes, notamment Gitanjali Ramdin, David Grenade et Pascal Fleur.
Quatre objectifs en 2012
Du côté de la participation, le président du COM a souligné que le nombre de médailles obtenues aux derniers Jeux des îles « est égal aux moyens mis à la disposition des fédérations à la dernière minute par le gouvernement. » Et d’ajouter : « Nous ne pouvions pas faire des miracles. » Sans s’étendre sur cette prestation d’ensemble, il a dit attendre ce que le gouvernement proposera en vue des prochains JIOI. Concernant les Jeux d’Afrique, il a eu une mention particulière pour les représentants mauriciens en beach volley et en boxe, et a également évoqué la médaille décrochée par le boxeur Didier Cornet aux Jeux du Commonwealth des Jeunes.
Concernant le côté organisationnel, Philippe Hao Thyn Voon s’est réjoui du succès obtenu lors de la Journée de l’Olympisme qui avait réuni plus de 3 000 participants. Il a également loué les efforts de l’Académie Olympique pour l’ouverture de clubs olympiques, la tenue de séminaires sur les valeurs olympiques, des compétitions de quiz pour les étudiants et la promotion sur les valeurs olympiques dans les institutions secondaires. Le président du COM a aussi parlé des activités de la Commission féminine, notamment la tenue d’une journée de travail pour les secrétaires administratives des fédérations et une journée d’activités avec les femmes défavorisées de Curepipe.
Concernant les objectifs de cette année, Philippe Hao Thyn Voon a mis l’accent sur quatre. Premièrement, une meilleure prestation aux Jeux Olympiques de Londres, deuxièmement l’ouverture et l’inauguration du bâtiment OlympAfrica et du Musée Olympique, troisièmement que le COM soit partie prenante dans l’élaboration du projet d’amendement à la Sports Act et quatrièmement la réussite de la tenue de la 29e session du séminaire des secrétaires généraux des Comités olympiques africains. Pour rappel, ce séminaire se déroulera du 19 au 22 septembre au Centre international de conférences à Grand-Baie et 80 délégués sont attendus.
Au niveau financier, Elvis Bonne a fait ressortir que les objectifs ont été atteints. « Plus de 42% de nos revenus, soit près de Rs 4 millions, ont été alloués aux sportifs pour des stages ou des grants dans le cadre de leur préparation pour les Jeux Olympiques », a-t-il signalé.