Le président du Comité Olympique Mauricien, Philippe Hao Thyn Voon, a tenu un point de presse en solo mercredi, d’une vingtaine de minutes pour d’une part s’en prendre à Week-End et d’autre part persiste et signe sur ce qu’il appelle «l’ingérence du ministre Ritoo dans les affaires de la MFA et la FMN.» Au cours de ce point de presse, le président du COM a accusé Week-End « de faire de la confusion» autour de sa déclaration. Il a aussi insisté sur le fait que la lettre qu’il a écrite à la FIFA, où il cloue au pilori le ministre des Sports dont deux extraits ont été publiés dans les colonnes de notre confrère le Mauricien de samedi dernier et qui ont été repris par Week-End, a reçu le feu vert du secrétaire général, Vivian Gungaram. Voyons les points avancés par Philippe Hao Thyn Voon dans son point de presse.
Lettre à FIFA: «Mo pan fer auken erreur de ma part. J’assume ma responsabilité. C’est sur intervention de Vinod Persunnoo qui m’a dit que FIFA me demande un rapport que j’ai écrit cette lettre. Après que le ministre a écrit une lettre à Vinod Personnoo pour faire mention que « it seams that there are two presidents » alors que la FIFA reconnaît Vinod Persunnoo. C’est quelque chose de pas normal. J’avais dit avant le départ des Seychelles que nous ne nous sommes pas bien préparés et qu’au retour, il ne fallait pas chercher des boucs émissaires.  Ministre pé rode la tête Persunnoo depi premier match aux Seychelles.  J’ai le droit d’écrire à la FIFA, car je suis dans mon droit. Week-End pé fer confusion pour ternir l’image du COM et moi-même. Il n’y a aucune erreur de ma part. C’est faux. Devant 10-12 présidents aux Seychelles Ritoo maltraite Persunnoo, maltraite Patel»
Vivian Gungaram pas au courant: «C’est vrai que c’est pas Vivian (ndlr: Gungaram, secrétaire général du COM) qui a écrit  la lettre à la FIFA, mais il est informé. Que ce soit pour la FIFA ou pour la FINA, Vivian est au courant. Il a lu chaque ligne de ces lettres.»
Sur ce chapitre, le président du COM a pris la déclaration du ministre des Sports dans les colonnes de Week-End à l’effet qu’il est en contact avec la police, la State Law Office et ses hommes de loi comme une menace. «Ki pé menace moi? Moi aussi je suis en contact avec mes hommes de loi», a-t-il ajouté.
FMN: «Je crois toujours que le caretaker committee mis en place par le ministère de la Jeunesse et des Sports est illégal et c’est de l’ingérence. Du reste la FINA a déclaré ce comité illégal. Pé zoué avec difé. C’est dangereux que de défier une fédération internationale et la FINA a déjà menacé de suspendre Maurice.»
Tribunal d’Arbitrage du Sport: «J’ai essayé pendant un bon bout de temps de mettre en place ce tribunal avec des hommes de loi. Mais nous sommes dans une impasse avec le Sports Act. Il n’y a pas de loi cadre. Le COM est dans le flou et j’ai suggéré au MJS de se réunir autour d’une table pour étudier page après page les amendements qui sont proposés. Mais le PS du MJS m’a dit que c’est un secret d’Etat. Vivian et moi avons déjà participé à une séance de travail sur la loi avec le MJS. Mais ce fut juste pour 15 minutes et nous n’avons pas eu une copie.»