La saga dans le bras de fer qui oppose le Comité Olympique Mauricien (COM) et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) s’accentue au plus haut point avec notamment l’autonomie des fédérations et les élections au sein du COM mises sur pause. La menace d’une suspension ou du retrait de la reconnaissance du COM pour ingérence gouvernementale si la feuille de route n’est pas accomplie dans les délais impartis est également au coeur des débats. Philippe Hao Thyn Voon, président du COM a rencontré la presse vendredi pour passer à la loupe les sujets de la discorde.
Le Comité international olympique (CIO) a agrée à la demande du MJS de repousser le délai initial de six mois prévu dans la feuille de route du 10 avril 2013 jusqu’au 31 décembre 2013. En parallèle à ce processus, les désaccords autour de l’existence réelle ou non de cinq fédérations sportives non reconnues par le MJS à savoir l’aviron, canoë-kayak, escrime, hockey et pentathlon moderne. Le CIO a saisi les cinq fédérations internationales concernées à leur demande de déléguer un représentant afin d’évaluer la situation sur le terrain et de rencontrer toutes les parties concernées en espérant qu’un consensus puisse être trouvé.
Le président du COM est revenu sur le dossier de la relance du football que prône le gouvernement et qui a été annoncé sans la consultation de la Mauritius Football Association (MFA) et le COM. « C’est inadmissible. La Charte Olympique comdamne le communalisme, le racisme aussi bien que l’ingérence politique dans le sport. La solution pour la relance du football, à mon avis, est d’encourager les firmes à soutenir une équipe par le biais de la Corporate Social Responsibility (CSR). C’est de cette façon que nous pourrons sérieusement envisager  une ligue semi-professionnelle », explique PHTV.
Richard Papie, président de la Fédération mauricienne des luttes associées (FMLA) a pour sa part regretté que le MJS ait suspendu sa fédération en représailles à la suspension par la FMLA du comité régional de lutte de Rodrigues. Des élections ne se sont pas déroulées en bonne et due forme, selon Papie. « La présidente s’est autoproclamée présidente. Nous avons appris cela il y a trois mois et après vérification, nous avons constaté que c’était la vérité. Nous lui avons donné l’occasion et ce, à trois reprises de rectifier le tir mais elle n’a rien fait. Elle ne s’est également pas présentée devant le comité disciplinaire institué par la fédération. Elle a donc été suspendue le 26 septembre dernier. Pour ma part, je regrette que cette suspension ait été prononcée sans consultation », souligne le président de la FMLA.
Ce dernier soutient qu’à l’occasion de l’activité Confejes du 24 octobre dernier, la FMLA a permis aux clubs et lutteurs affiliés au comité régional de Rodrigues d’y participer. « Si nous pénalisons les lutteurs rodriguais, c’est Maurice qui en sortira perdant. Nous avons donné la chance à la discipline de continuer à être active. La fédération a référé l’affaire au COM qui écrira au MJS pour lui demander les raisons de cette suspension », ajoute-t-il. Richard Papie fait ressortir que cette suspension arrive au mauvais moment surtout avec les bons résultats des lutteurs et le Tournoi de Noël prévu à l’Étang-Salé (8-16 décembre) qui approche à grands pas. « Des lutteurs venant de France, d’Afrique du Sud, de Madagascar et aussi les Mauriciens risquent de rater cette compétition. Cela à un moment où la lutte se porte très bien et que l’une de ses représentantes, Guyliane Bandoo (69 kg), repérée lors du stage Confejes, bénéficie d’une bourse de trois années de la fédération internationale qui lui permet de s’entraîner au centre de Thiers (Sénégal) en vue des Jeux Olympiques de 2016 ». Laurent Magasin (45 kg) et Adrien Victoire (49 kg) pourront quant à eux se perfectionner pour un mois au centre de formation de St-Joseph à La Réunion à partir du 22 novembre.
Bourse intérimaire allouée
Les athlètes Jonathan Permal et Mary Jane Vincent, le boxeur Richarno Colin, la judokate Christianne Legentil et la badiste Kate Foo Kune ont reçu une bourse intérimaire du CIO pour la préparation des JO de 2016 en attendant de recevoir une bourse olympique (s’ils font des progrès) qui leur permettra de préparer Rio en septembre 2014. Ils bénéficieront de 1000 US dollars par mois. Permal et Vincent sont en Jamaïque alors que Colin, Legentil et Foo Kune s’entraîneront eux en France.
À titre d’information, les Jeux de la Jeunesse africaine auront lieu au Botswana du 22 au 31 mai 2014. Maurice sera présente dans une dizaine  de disciplines dont le baske-ball à trois, l’athlétisme et la natation qui seront qualificatifs pour les 2es JO des Jeunes prévus à Nanjing (16-28 août 2014). Le COM offrira aussi plusieurs cours de formation destinés aux entraîneurs, notamment en natation, en volley-ball et au cyclisme. L’Olymp Africa, futur siège du COM à Trianon est quasiment opérationnel et c’est Kaysee Teeroovengadum qui a été nommé manager. Le Queen’s Baton Relay, organisé dans le cadre des Jeux du Commonwealth, sera couru à Maurice le 1er février 2014. « La flamme sera transportée deux jours après à Rodrigues, ce qui constitue une première dans l’île », fait ressortir PHTV. Il est à noter que les 20es Jeux du Commonwealth auront lieu à Glasgow du 23 juillet au 3 août.