Le diabète touche plus de 20 % de la population mauricienne. Généralement, la maladie est traitée ou contrôlée par des médicaments chimiques ou par l’injection d’insuline. Li Wing, un Chinois expert dans la médecine traditionnelle chinoise, notamment les ventouses et l’acupuncture, soutient que les patients diabétiques peuvent regagner une bonne santé grâce à la médecine chinoise. Rencontre…
Le diabète touche plus de 300 millions de personnes dans le monde. Cette épidémie mondiale est d’ailleurs l’une des causes de décès chez de nombreuses personnes. La faute revient principalement à notre alimentation qui est généralement trop riche en sucre et graisses et notre mode de vie, marqué entre autres par le manque d’activité physique.
Le diabète est considéré par la médecine moderne comme incurable, et tout ce que l’on peut faire, c’est de le contrôler. Au cas contraire, il peut déclencher des complications de santé au niveau du coeur, des vaisseaux sanguins, des reins, des yeux, du système nerveux, des pieds, entre autres. Donc, pour éviter que cela ne se produise, les patients sont condamnés à prendre des médicaments pour le contrôler.
Toutefois, prendre six ou sept médicaments matin et soir peut devenir un véritable casse-tête. Les produits chimiques peuvent aussi avoir des effets secondaires sur les organes plus tard. C’est pour cette raison que Li Wing, promoteur de la médecine chinoise et expert en traitement de ventouses et d’acupuncture, propose une alternative pour lutter contre le diabète.
Originaire de Chine et célèbre pour ses traitements traditionnels à base de la médecine chinoise, Li Wing et son épouse Wei Ai Ling ont ouvert le Jian Wu Tang Traditional Chinese Health Center Ltd à Maurice il y a neuf ans. « À l’époque, je travaillais à Maurice. Je connaissais des jeunes sportifs qui souffraient de douleurs corporelles. Ils ont vu plusieurs médecins mais ils ne trouvaient pas la guérison. C’est alors que je leur ai proposé la médecine chinoise. Je les ai emmenés voir mon époux », relate Wei Ai Ling.
C’est d’ailleurs à partir de là que ce couple chinois a eu l’idée d’ouvrir un centre à Maurice, spécialisé dans les traitements à base de médecine traditionnelle chinoise. Sis à Trianon Shopping Park, le centre est aujourd’hui géré par leur fils, Li Wei Wei. C’est aussi ce dernier qui pratique le traitement de ventouses et d’acupuncture, ainsi que des massages sur les clients. Li Wei Wei fait la fierté de ses parents car il aurait hérité des qualités de son père. Ses parents sont confiants qu’il assurera la relève à l’avenir. Néanmoins, le jeune homme dit avoir beaucoup à apprendre de son père, un expert en la matière.
Quant à Li Wing et Wei Ai Ling, ils ne viennent à Maurice qu’une fois par an, avec le but de partager leur savoir-faire et de faire connaître les bienfaits de la médecine chinoise.
 
Guérir tous types de maladies
Le Jian Wu Tang Traditional Chinese Health Center Ltd est spécialisé en médecine chinoise et offre divers traitements : ventouses, acupuncture, massages et propose également des tisanes à base d’herbes naturelles pour booster la guérison. « Les tisanes sont généralement le thé vert, à base de différentes herbes cultivées en Chine et peuvent résoudre plusieurs problèmes de santé, comme la constipation, les menstruations douloureuses, les migraines, l’obésité, l’impuissance sexuelle, les problèmes dermatologiques, entre autres. Prochainement, nous allons produire notre propre tisane, à base de feuilles de jasmin », explique Li Wei Wei.
Ce dernier souligne que la plupart des clients viennent en quête de massages, alors que ce sont majoritairement des sportifs qui viennent pour des traitements de ventouses et acupuncture. « Les Mauriciens ne sont pas suffisamment sensibilisés sur les bienfaits de la médecine chinoise. Les ventouses et l’acupuncture, accompagnées d’un massage et d’une tisane, peuvent guérir beaucoup de maladies », avance le jeune homme.
 
Vaincre le diabète
Li Wing soutient que le diabète peut être vaincu. Comment ? À travers le traitement aux ventouses, l’acupuncture et le massage, accompagnés d’une consommation régulière d’une tisane préparée à base de plantes cultivées en Chine.
« Ce que nous proposons ce n’est pas de guérir la maladie, mais de réduire les effets secondaires, empêcher des complications, et réduire ou stopper la prise de médicaments chimiques. Il a été prouvé que la médecine chinoise peut aider à vaincre le diabète. D’ailleurs, en Chine, même les hôpitaux proposent ces traitements à leurs patients. Mon époux est sollicité dans six hôpitaux en Chine pour ses services. À la fin de ce mois, il a deux réunions prévues en Thaïlande et au Japon pour promouvoir le traitement aux ventouses, l’acupuncture et le massage dans les hôpitaux destinés aux patients souffrant de diabète », avance Wei Ai Ling.
Grâce à ce traitement, soutient-elle, le pancréas du patient commence à nouveau à produire de l’insuline. Les organes sont encore plus solides et les risques de complications ou d’effets secondaires diminuent.
Selon Li Wei Wei, une fois le traitement complété à 90 % ou au-delà, les patients peuvent cesser de prendre des comprimés. Avec un traitement complété à 80 %, ils peuvent réduire le nombre de comprimés qu’ils prennent au quotidien.
 
Traitement efficace mais cher
Le directeur du centre souligne que le traitement est efficace mais que beaucoup de Mauriciens ne peuvent se le permettre en raison de son prix. « Pour une séance, le prix est abordable. Il commence à Rs 1 800, dépendant des services requis. Toutefois, le patient doit, surtout les diabétiques et ceux qui ont déjà développé des complications, être disponible pour dix séances par mois. Le traitement s’étendra sur plus de six mois. Donc, les frais deviennent trop chers pour eux », soutient le jeune homme.
Li Wing, associé avec la Traditional Chinese Medicine (TCM), lancera prochainement un livre sur le diabète et les bienfaits de la médecine chinoise. Dans un premier temps, l’ouvrage sera disponible en mandarin et sera par la suite traduit en différentes langues afin qu’il soit accessible à tout le monde.
 
Médecine chinoise dans les hôpitaux
Li Wing est d’avis que la médecine chinoise peut aider à vaincre plusieurs maladies à Maurice, si elle est accessible à la population. « La médecine chinoise doit être disponible dans les hôpitaux. Elle pourra, dans un premier temps, être optionnelle, laissant le choix aux patients. En Chine, la médecine chinoise est présente dans six hôpitaux et les médecins constatent bien une différence. Alors je me suis dit pourquoi ne pas l’introduire dans les hôpitaux publics et les cliniques privées à Maurice », soutient-il.
Notre interlocuteur souhaite avoir une rencontre avec le ministre de la Santé, lors de sa prochaine visite à Maurice. « Je compte revenir l’année prochaine et je serai ravi si j’arrive à rencontrer les autorités concernées pour parler de ce projet, d’autant que le taux de diabète à Maurice est très élevé ».