La version mauricienne de The phantom of the opera a globalement honoré les artistes qui ont su porter ce projet ambitieux sur la scène du J & J le week-end dernier. Le baryton Jean-Paul Desveaux a endossé ici un des plus grands rôles du répertoire, révélant tout le potentiel de sa voix, face à une Sophie Némorin à la hauteur de son rôle en tout point aussi émouvante dans les moments de grâce que dans les instants les plus troubles. Cent trente costumes affriolants et décors en perpétuelle évolution grâce à la souplesse de la vidéo, ballets réglés comme du papier à musique, choeurs et musiciens en forme : chaque corps a accompli sa tâche avec éclat.