Friends of the Oper’Arts donne rendez-vous samedi et dimanche, au Théâtre Serge Constantin, aux amateurs de comédies musicales et superproductions Disney, mais surtout aux spectateurs qui recherchent la joie et la bonne humeur sur scène… À la manière d’un bouquet de fleurs champêtres, Folie douce présente près de 25 chansons interprétées par des personnages sortis d’univers aussi différents que Blanche Neige, Mary Poppins ou le Magicien d’Oz. Et pour donner une cohérence, Carole Lamport qui assure la direction musicale a inventé le personnage d’une voyante que tout ce beau monde viendrait consulter…
Jeu de tarot, boule de crystal et autres coups de baguette magique sont de la partie dans le spectacle Folie douce, où une voyante installée sur sa terrasse face à une place publique, reçoit des personnages tout droit sortis du monde du spectacle et du cinéma, qui partagent leurs rêves et désirs les plus fous… Daniel Muhamudally s’imagine en homme riche, et l’on pense à Un violon sur le toit, Véronique Zuël se transforme en Blanche Neige pour Un jour mon prince viendra, et Carol Lamport rêve de devenir une grande star du music-hall…
La directrice musicale interprétera en effet un de ces grands standards du swing, I got Rhythm de Gershwin, qui a marqué le cinéma américain et traversé le XXe siècle en inspirant aussi bien Gene Kelly que Charlie Parker. Un des clous du spectacle pourrait être aussi le duo lyrique de Véronique Zuël et François Forget sur Bella notte extrait de La Belle et le Clochard.
Les concepteurs de ce spectacle produit par Friends of the Oper’Arts entendent surtout pousser sur le devant de la scène les jeunes talents qui ont accepté de relever le défi. Vingt et un chanteurs et chanteuses et six danseuses vont ainsi animer la scène du Théâtre Serge Constantin, samedi 5 septembre à 19 h 30 et le lendemain, à 14 h. On entendra aussi bien Feed the birds (Mary Poppins) que Stéphane Lebon dans le rôle de l’aventurier poète d’Hercule qui célèbre Le monde qui est le mien. Rêves d’amour, désir de réussite, espoir et soif de vivre… un peu de tout cela se retrouve dans ces morceaux d’anthologie de la comédie musicale. L’humour et la joie seront aussi bien sûr de la partie.
Parmi les voix masculines, Didier Marcel nous transportera dans Le livre de la jungle pour ce personnage étrange qui se croit animal et rêve de devenir un homme… L’inverse sera vrai aussi au chapitre des fantasmes félins avec une grande cat party où les artistes s’imaginent pourvus de l’agilité et la fulgurance du chat. Parmi les personnages amusants, les Miss Cata (Noémie Zuël) et Miss Baby Doll (Camille Rambert) seront faciles à repérer à leurs perruques multicolores parmi les plus jeunes artistes présents sur scène.
Plusieurs membres de cette distribution ont une formation lyrique, certains ont un parcours dans des choeurs et d’autres dans l’univers de la chanson. La démarche a surtout consisté pour les artistes les plus expérimentés à offrir un coaching aux jeunes participants pour qu’ils puissent amener leur personnage et interpréter leur chanson avec le plus de naturel possible tout en respectant au mieux l’oeuvre originale. « Carol Lamport et Véronique Zuël, nous raconte Adeline Forget, ont fait pour ce spectacle un formidable travail de coaching de voix depuis le mois d’avril. Nous essayons avec ce spectacle de créer une osmose entre les artistes pour que les jeunes chanteurs et chanteuses se sentent le plus à l’aise possible et s’épanouissent dans leur expression. »