Les choses vont mal pour le président de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB). Il semblerait que les jours de Philippe Lee Kam Chung à ce poste sont comptés. En effet, un mouvement de contestation a pris de l’ampleur, allant même jusqu’à vouloir faire tomber le n°1 du basket-ball local de son perchoir.
Le mouvement de contestation, mené par James Lee Fye, lui-même ancien président de la FMBB, a vu le jour depuis quelque temps déjà. Réunions non-tenues, absences répétées, inaction : la liste des choses reprochées à l’actuel président de la FMBB est longue. « Ce n’est pas normal qu’un président soit absent aussi souvent. Et quand il est à Maurice, il ne convoque aucune réunion du comité directeur », avance James Lee Fye.
Des accusations graves, d’autant que Philippe Lee Kam Chung est rentré d’Australie avant de servir de chef de la délégation mauricienne lors de la dernière CCCOI à Madagascar il y a trois semaines. « Ce n’est vraiment pas normal. Qu’a-t-il fait pour le basket-ball local ? » s’interroge James Lee Fye. Pourtant, il nous revient que le président avait émis l’idée de démissionner à son retour de Madagascar. « Ce n’est pas nécessaire qu’il démissionne de la fédération. Il suffit seulement qu’il cède le pouvoir à quelqu’un d’autre ».
Vu la ténacité dont fait preuve le président en délicatesse, la seule solution qui s’impose est de convoquer une assemblée générale spéciale. « Certaines personnes sont pour loger une motion de blâme contre le président. Mais nous ne voulons pas en arriver là. Ce serait vilain pour lui et pour la discipline elle-même », estime James Lee Fye.
Or, la situation n’est pas près de se décanter. Du moins, tant que Philippe Lee Kam Chung n’aura pas cédé aux demandes des clubs. « C’est grave, parce qu’il n’aide pas le basket-ball. Ce n’est pas un problème personnel, mais lié à la discipline ». D’autant que la FMBB est embourbée dans un procès intenté par Alvin Athave, l’ancien vice-président déchu de ses pouvoirs par l’assemblée générale. Ce qui pose actuellement un problème au niveau des signataires des chèques de la FMBB.
Il faut cependant se rendre à l’évidence : le basket-ball local avait retrouvé un semblant de sérénité, même si cela ne s’est pas traduit sur le terrain. La mise à l’écart d’Alvin Athave et de Guillaume Françoise avait permis à Philippe Lee Kam Chung d’asseoir son autorité sur le comité directeur de la FMBB. Cette même FMBB qui, aujourd’hui, veut le voir partir…