Aux États-Unis hier, c’était jour férié en mémoire de Martin Luther King, militant pour les droits civiques des Noirs et contre la pauvreté. À Maurice, l’on a observé le « Martin Luther King day of service » à l’école Aimée Césaire de Camp-Levieux et au Collège Saint-Esprit, avec pour objectif d’inciter les élèves à s’engager pour la création d’une meilleure société.
Si c’était une première à l’école Aimée Césaire, l’événement était célébré au Collège Saint-Esprit pour la quatrième année consécutive. L’initiative revient au travailleur social Alain Jeannot, également membre de la Parents Teachers Association de l’établissement. À l’assemblée du matin, la cérémonie a débuté avec une intervention de Lindsay Thomas, assistant recteur. Alain Jeannot devait prendre le relais en axant son allocution sur le parcours de Martin Luther King, le brillant élève qu’il était et aussi l’épisode de Rosa Parks qui a déclenché son combat pour les droits civiques des Noirs. Ses méthodes non violentes et l’influence de sa lutte dans la construction d’une société plus juste ont aussi été mises en lumière. Alain Jeannot a aussi fait écouter un bref extrait d’un discours de Martin Luther King sur le service. Par la suite, les collégiens ont été invités à prendre les neuf engagements pour être des meilleurs citoyens.
Ils ont rejeté les maux sociaux qui se dressent en obstacles au progrès positif de l’homme, dont le communalisme, le racisme, l’injustice, l’égoïsme, la paresse, l’indifférence, la brutalité et le manque de respect. Ces maux sociaux, inscrits sur du papier fluo, ont été brûlés symboliquement dans une urne devant une assemblée attentive et approbatrice.
Un peu plus tard dans la journée, soit aux alentours de 12 h 15 à l’école Aimée Césaire, l’on devait procéder au même exercice. Toutefois avec ces plus petits du cycle scolaire, l’accent était surtout mis sur le service, en commençant à l’effectuer à la maison et à l’école. Le respect mutuel et la pertinence de la non-violence ont été aussi soulignés. Fleuriot Flore, président de la PTA de l’école primaire et également travailleur social engagé, a apporté sa collaboration à la célébration.
———————————————————————————————————————————
Les engagements pris
1 Mo donn bondie tou so plass dan mo la vie
2. Mo okipe mo la sante physic ek spirituel
3. Mo rod touzour dialog, refiz servi violans mem dan koze
4. Mo prier bondie pou li ed moi batir ene meilleur societe
5 Mo donne lexamp serie, poli ek discipline cote mo ete
6. Mo respecte mo collez, so profeser, so personnel ek so zeleve
7. Mo partaz mo vision, mo dialoguer, mo teigne un peu television
8. Mo develop solidarite dan mo fami, mo kartier, mo pays
9. Mo rejette sa ki detruire nou la sante, nou liberte, nou dignite koman la drogue, l’alcool.